lundi 17 décembre 2018
Accueil | Politique | Ami Kane ex-Gouverneur déclarée persona non grata à Libreville : Un larbin d’IBK ?

Ami Kane ex-Gouverneur déclarée persona non grata à Libreville : Un larbin d’IBK ?

Tantôt tyrannique, tantôt arrogante, tantôt autoritaire, tantôt tricheuse, Ami Kane, depuis sa nomination en qualité de  Gouverneur de Bamako jusqu’à nos jours, où elle envoyée  au Gabon comme Ambassadrice par son mentor pour des besognes sur fond de truquage électoral, cette policière n’arrête pas de défrayer la chronique. Une femme dépourvue d’émotion et de sentiments, selon ses victimes. 

Mme Aminata Kane est vraiment une femme exceptionnelle. Pour être dans la grâce du Président IBK, elle a accepté de faire tous les sales boulots qu’aucun homme au Mali n’aurait le cran d’accomplir.

Cette Dame s’est surpassée depuis qu’elle a quitté la police pour être à la tête du District de Bamako comme Gouverneur juin 2016. Elle s’est créé beaucoup d’ennemis. Mais qu’importe ! Mais elle s’en moque. L’essentiel c’est de faire plaisir au Mandé Massa.

Sa première mission en tant que Gouverneur a été de déloger les jeunes des artères qui les servaient de lieu de commerce de téléphone portable, d’accessoires d’équipements informatiques et autres.

Précisément, ceux de Malitel-DA et Rail-DA qui ont été déménagés manu militari. Un souhait de son employeur IBK lors du Sommet Afrique-France. Préférant ainsi provoquer la famine dans plusieurs familles maliennes pour uniquement faire paraître aux yeux de nos hôtes que la capitale malienne sous l’ère d’Ibrahim Boubacar Kéïta est à l’image de son avion présidentiel. Un premier échec ou, du moins, un besoin du moment ; car, aujourd’hui, presque tous ces déguerpis ont refait surface.

Ensuite, elle interdit la marche de protestation contre la révision de la Constitution malienne organisée par l’opposition avec ferveur en gazant les participants, faisant des blessés. Cela a fait chou blanc, la marche rassemblait, une semaine après, plus d’adhésions à cause de son immixtion. Un autre échec.

Spécialiste dans son domaine de défenseur d’IBK, notre dame Ami Kane est envoyée par ce dernier après en qualité d’Ambassadrice au Gabon pour continuer ce qu’elle sait faire de mieux. Cette fois-ci, il s’agit de s’occuper de l’élection présidentielle. Toujours droit dans ses bottes, cette Dame n’a qu’un seul souci, satisfaire son Président par tous les moyens. Mêmes les plus illégitimes.

C’est dans cette lignée qu’elle a été dénoncée par les Maliens au Gabon d’avoir truqué les résultats du scrutin présidentiel du 29 juillet dernier. Ce qui démontre la propulsion d’IBK en premier rang avec un score conséquent.

Sa première opération dans ce pays n’est pas passée inaperçue. C’est toujours la même chose, user de la force pour se faire distinguer. Cette fois-ci, c’est dans un autre pays qu’elle se dévoile. Elle appelle la police gabonaise un jour avant les élections pour mater les jeunes maliens de ce pays.

En effet, ces jeunes réclamaient leurs dus après des semaines de labeur au service du Mali. Ce travail consistait à distribuer les cartes d’électeurs.

Mais des mamans de ces jeunes, groupées devant l’Ambassade du Mali au Gabon n’en démordent pas. Dans une vidéo publiée sur le Net, plus d’une trentaine de femmes viennent à en découdre, lorsque la porte de l’Ambassade leur a été fermée. Elles disaient ne pas bouger sans avoir parlé face-à-face à l’Ambassadrice, une chose que cette dernière n’a pas voulu ; puisqu’il est dans ses habitudes de ne jamais accorder d’importance à ses victimes potentielles.

Sur le film, ces amazones maliennes à Libreville se sot adressées tout de même à Ami en la disant que c’est mal de les connaître. Un homme probablement travaillant à l’Ambassade qu’elles nommaient « Sofara» est venu à leur rencontre pour essayer d’apaiser la situation. Mais non, rien à faire, elles veulent rentrer voir Ami Kane, un point et c’est tout. Elles disent ne pas comprendre l’attitude dictatoriale de cette insensible policière envers leurs enfants qu’ils ont fait travailler durant des semaines. Comment se fait-il que leurs enfants soient brutalisés et blessés sur l’ordre d’une femme qui aurait dû être censée de les protéger ? « Elle aurait au moins appelé les urgences lorsqu’elle a su que certains de nos enfants sont blessés », estime une des manifestantes.

Puis, elles ont traité l’Ambassadrice Kane de méchante et d’insensible. Une Dame fustige: «Même une femme sans enfant a plus de fibre maternelle que cette méchante femme» et d’y ajouter : « Ami Kane a pourri la vie des Maliens et, maintenant, elle veut faire la même chose avec nous. Mais ça ne marchera pas. Ici c’est en Afrique Centrale». On entendait une autre femme répétée : «On ne veut pas d’elle, on ne veut pas d’elle, elle n’a qu’à rentrer au Mali, elle ne peut pas nous imposer son diktat ici». Une autre dira : « C’est une femme sans pitié qui n’a pas de cœur».

Toutefois, en tout observateur, les actes posés par Ami Kane depuis son arrivée au Gouvernorat illustrent bien son air hautain et dédaigneux envers les Maliens.

« Une femme méchante est bonne en comparaison d’une femme dédaignée », citation de Albert Guignon

Quelques minutes plus tard, Habib Sylla, le Président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur fait son apparition. Il vient à la rescousse et pour engager de dialogue avec ces femmes qui ne veulent rien entendre. Lui, il s’exprimera devant ces manifestants en majorité des femmes très remontées contre la nouvelle Ambassadrice. Pour toute excuse, Habib Sylla dira que d’une manière Ami Kane est  Générale de Police et, de ce fait, elle n’a pas coutume de la Diplomatie et que lui-même, Sylla, avait mis 1.000.000 de nos francs en contribution pour que les jeunes soient payés afin d’éviter tout conflit. Puis il demande à l’Assemblée de faire preuve de compréhension.

Donc, qu’est-ce qu’elle est venue faire alors au Gabon en tant que Diplomate?

Finalement, la vidéo s’est arrêtée et nous n’avons pas pu savoir exactement ce qui s’est passé par la suite  ou à l’issue de ce rassemblement devant l’Ambassade du Mali au Gabon.

Tout compte fait, Ami Kane est une sacrée femme qui ne recule devant  rien pour accomplir les tâches qui lui sont confiées.

Affaire à suivre…

La Rédaction

Rédaction

Voir aussi

Affaire Cour Constitutionnelle/Journal LE PAYS : La presse confiante en la justice malienne

Lors d’une Assemblée Générale sous forme de conférence de presse et sur invitation de l’ASSEP …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :