vendredi 7 mai 2021
Accueil | Important | Youssouf Bathily dit Ras bath interpellé au Camp I : Un autre cas de violation des principes de la liberté d’expression

Youssouf Bathily dit Ras bath interpellé au Camp I : Un autre cas de violation des principes de la liberté d’expression

Le lundi 15 août, dans la nuit, aux environs des 20 heures, notre confrère et non moins speaker sur les ententes des Radio Maliba et Renouveau FM, Youssouf Bathily alias Ras bath, a été interpellé par des porteurs d’uniformes détenant une plainte devant son épouse. Conduit au Camp I de la Gendarmerie de Darsalam, Ras bath y a passé la nuit. Et jusqu’au moment où nous mettions sous presse, dans la journée d’hier mardi 16 courant, il n’était libéré.

La liberté d’expression et d’opinions est un acquis chèrement arraché par les démocrates malien lors de la Révolution de Mars 1991. Dès lors, la liberté de presse, la liberté d’expression et d’opinions constituent le baromètre en termes de mesure de notre démocratie. Jusqu’à un passé récent, le Mali se classait au meilleur rang du «respect de la liberté de presse». Mais, depuis quelques années, suite à la crise de 2012, c’est la descente aux enfers pour le Mali dans le domaine du respect de la liberté de la presse. Avec la disparition sans suite d’un de nos confrères en la personne de Birama Touré, ajouté à cela l’arrestation de l’animateur Ras Bath, on est en droit de dire que la liberté de la presse devient de plus en plus menacée dans notre pays. Le cas dont il est question ici est l’arrestation de Youssouf Batilly Ras Bath par des militaires ou, du moins, des porteurs d’uniformes le lundi soir à une heure tardive dans l’après midi. Or, Ras Bath n’est pas quelqu’un qu’on peut qualifier d’un danger public. Puisqu’il ne dit que hautement ce que d’autres pensent plus bas. Donc, cette arrestation reste à réfléchir pour beaucoup de Maliens par rapport aux risques graves que court le Mali sous le Régime d’IBK. En fait, les raisons de s’inquiéter avec ce régime sont aussi diverses que variées; car, on n’a pas pu avoir accès à Ras Bath pour qu’il nous dise pourquoi il a été arrêté et encore moins, au Camp I, aucun Responsable de la Gendarmerie n’a osé nous dire le motif de la détention de notre confrère depuis avant hier soir dans leurs locaux.

Toutefois, à l’issue de nos investigations préliminaires, des certaines sources proches du dossier nous font croire que Ras Bath serait ainsi arrêté des suites d’ «injures graves» qu’il avait eu à proférer contre le jeune prêcheur Bandiougou Doumbia lors de leur brouille advenue depuis au mois de carême dernier.

Et selon d’autres sources concordantes, c’est parce que Ras Bath s’apprêtait à dévoiler, dans son émission du lundi soir du 15 août dernier, certains secrets sur la mauvaise gestion des affaires de l’armée malienne et des cas de certains militaires et officiers supérieurs. Alors, la hiérarchie militaire n’a pas voulu lui laisser le temps de faire ce déballage de leurs affaires internes sur la place publique. En l’occurrence, sur les antennes de deux stations synchronisées. Surtout est-il que Ras Bath est devenu très écouté dans son émission de lundi soir ; puisque, malgré qu’il est de la famille d’un Ministre de la République, il s’est donné la force de dénoncer les tares et les dérapages du Régime en place.

Aux dernières nouvelles, c’est ce qui semble en passe de devenir le motif non avoué de son arrestation.

Cependant, n’ayant pas accès à la plainte contre lui, n’ayant pas aussi pu avoir accès à lui en personne, nous ne jurons pas sur la sincérité de ces motifs pour justifier son arrestation. Tout ce que nous savons, pour l’instant, est que ces Fans et sympathisants auraient barricadé le goudron qui mène à Sebenikoro dans la nuit du lundi au mardi derniers. Après l’information sur l’arrestation de Ras bath, certains de ses Fans avaient voulu se regrouper aussi devant le Camp 1, à Daresalam. Mais, ils en ont été dissuadés par une intervention musclée des forces de l’ordre. Nous y reviendrons !

Abdoulaye Faman Coulibaly  : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Direction Régionale de la Protection Civile: L’association ATC fait don de sucre et de céréales aux femmes veuves du corps.

C’est à la Direction Regionale de la protection civile sise à Sokoniko qu’a lieu une …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils