dimanche 15 décembre 2019
Accueil | Editorial | Tous Unis derrière l’Armée

Tous Unis derrière l’Armée

Pour une des rares fois, le peuple malien dans sa diversité et à l’unisson soutien sans ambages ses forces de défense et de sécurité. Ce soutien indéfectible a son pesant d’or, car il se passe à un moment très crucial de la vie de la nation malienne, embourbée dans une crise sans précèdent menaçant tous ses fondements. Ce soutien sans faille était tellement nécessaire qu’il arrive à une période de crise profonde caractérisée  par des attaques meurtrières  des obscurantistes mus par un seul  projet, celui de faire du mal. Malheureusement les forces armées maliennes paient aujourd’hui un lourd tribut. Elles font l’objet de dénigrement  et surtout d’une campagne médiatique faite à dessein par l’occident  pour non seulement saper le moral de nos troupes, mais aussi et surtout pour accréditer la thèse selon laquelle nos armées sont incapables de lutter contre le terrorisme et par conséquent l’occident  doit voler à notre secours. La grande mobilisation du peuple malien pour soutenir son armée est la preuve de sa maturité et d’un certain éveil de conscience pour comprendre   que  cette guerre nous a été imposée par les puissances occidentales et que nous ne sommes que les victimes collatérales.

Cette guerre qui est la conséquence logique de la désagrégation de la Libye de Mouammar Kadhafi pour avoir la mainmise sur son pétrole, est avant tout  économique et  son enjeu ne serait que le contrôle des immenses ressources à la fois  minières et énergétiques. Le Mali de Modibo Keita, son premier Président, ayant empêché la France impérialiste de réaliser son projet de l’OCRS, a créé les conditions d’une rébellion contre son régime, d’ailleurs les jeunes officiers qui ont perpétré le coup d’Etat du 19 novembre 1968 contre Modibo Keita, n’étaient autres que des pantins à la solde  de la France, qui les a manipulés à souhait. Aujourd’hui s’il est difficile d’annexer un Etat indépendant, on crée l’asphyxie économique, on l’affaiblit militairement et on envoie à sa frontière des rebelles avec des armes de dernière génération pour ensuite voler à son secours au prix de la rétrocession de toutes les richesses de son pays. Le Mali est victime des calculs économiques de l’Occident avec à sa tête la France. Notre armée loin d’être préparée à cette guerre ne pourrait que subir les affres de l’ennemi qui n’est autre que ceux qui convoitent nos immenses richesses. Aucune armée de la sous-région, voir du continent africain ne pourrait tenir la dragée haute face à ces mercenaires venus de tous les quatre coins du monde et hyper équipés. Donc le peuple a compris le complot international contre le Mali et sans tomber dans le piège de l’impérialisme occidental, il a fait le choix du soutien sans faille à son armée.

L’arbre ne devant pas caché la forêt, ce soutien du peuple à son armée, loin d’être un chèque en blanc, devrait plutôt lui permettre de faire un sursaut national. Les forces de défense et de sécurité doivent renouer avec les valeurs qui ont été les leurs en 1960 quand elles ont été mises sur les fonts baptismaux avec le général Abdoulaye Soumaré. Elles doivent faire leur autocritique et mettre à l’écart toutes les brebis galeuses, pour enfin avoir une armée combattante et non une armée de salariés. Elle doit laver l’affront qu’elle ne cesse de subir aujourd’hui et qui fait d’elle la risée du monde.  Le soutien du Peuple malien tout entier n’aura de sens pour la grande muette que quand il permettra une prise de conscience, une détermination sans faille à donner sa vie pour la défense de la patrie. Le soutien du peuple, pour qu’il ne soit pas factice, il faudrait qu’il soit l’opium de l’armée pour galvaniser ceux, à son sein, qui doutent et hésitent encore.

Youssouf Sissoko INFO SEPT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Amazone de la semaine : Aoua Keïta

  Birago Diop ne disait-il pas que ceux qui sont morts ne sont jamais partis, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils