mardi 26 octobre 2021
Accueil | Santé | Table ronde sur le secteur de la santé : Cinq Milliards FCFA pour améliorer le plateau technique du service public

Table ronde sur le secteur de la santé : Cinq Milliards FCFA pour améliorer le plateau technique du service public

Sous la présidence du Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, qui avait à ses côtés le Coordonateur Général de la conférence, Pr Doulaye Konaté et la Représentante des PTF du secteur de la santé, Se sont déroulés, au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah, les travaux de lancement de la table ronde sur le secteur de la santé. Des travaux qui se tendront du 29 au 31 janvier 2018. Il s’agit d’œuvrer à l’apaisement du climat social dans le secteur de Santé.

Pour capitaliser les acquis au plan interne (installation d’un cadre de dialogue formel entre le syndicat et les autres secteurs de la santé, rehaussement de la prime de risque et renforcement de la surveillance épidémiologique), le Gouvernement organise, du 29 au 31 janvier 2018, une table ronde, au Palis de la Culture Amadou Hampaté Bah.

Par ailleurs, il s’agira de prendre en compte les dynamiques en cours sur les reformes majeures du secteur de la santé, de la protection sociale, de l’action humanitaire et de la protection de la femme de l’enfant et de la famille.

A l’issue des travaux, il y aura des fortes recommandations avec une feuille de route pour la mise en œuvre de ces recommandations. Selon le Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, il s’agit d’une table ronde axée sur le secteur de la santé, une initiative qui découle de la déclaration de la Politique générale de juin 2017 de l’ancien Premier Ministre qui prévoyait l’organisation de trois tables rondes.

En effet, au cours des dernières années, différents réseaux sociaux et évènements ont été enregistrés dans bien de domaines de la santé publique et qui ont marqué les secteurs et affecté l’ensemble du volet social. C’est le cas, par exemple, des grèves récurrentes, des revendications catégorielles, du phénomène de morbidités, de la sécurité sanitaire mondiale avec « Ebola »,… qui ont indéniablement eu un impact sur l’utilisation de service public par les usagers en particulier et par les couches vulnérables dont les femmes et les enfants. Les conséquences de ces évènements tels que les mécontentements et les pertes de confiance ont entrainé des conséquences néfastes sur la crédibilité du service public à travers le secteur sanitaire. Tirant les enseignements de cette crise et pour adopter des nouvelles méthodes, il a été envisagé d’organiser trois tables rondes dans le cadre du progrès social. C’est sur l’immigration, le secteur de la santé et le partenariat social. L’objectif de cette table ronde est d’identifier les pistes de solutions afin d’anticiper les situations de conflits menaçant la stabilité et la paix sociale. L’analyse de ces pistes, à travers cette table ronde, permettra de faire des propositions réalistes portant sur les approches et mécanismes efficaces d’anticipation et de résilience à court, moyen et long termes. Afin de mieux coordonner le processus, un Comité technique tripartite chargé de l’organisation des tables rondes et ce forum sur le dialogue social a été créé. Certes, l’éducation a été déjà organisée, c’est ce cadre que les Départements de la Santé et de l’Hygiène Publique ; de la Solidarité et de l’Action humanitaire  et celui de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille ont, sous la conduite d’un Coordonateur Général, conjointement engagé le processus de préparation et de réalisation de ladite table ronde. Les thématiques spécifiques retenues et qui ont liées au dialogue social sont : la gouvernance dans le secteur de la santé, l’offre de service et le financement dans le même secteur.

Selon le Premier Ministre, le Gouvernement entend mettre à la disposition du Département da la Santé et de l’Hygiène Publique, une enveloppe budgétaire de 5 milliards de nos francs pour mieux œuvrer à l’amélioration du plateau technique et de la qualité des services socio-sanitaire du pays.

Mohamed BELLEM : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LA COVID-19: 40.000 doses de vaccins ‘’essai solidarité’’  reçues !  

    Le Mali a reçu, dimanche dernier à l’aéroport international Modibo Keïta,  40.000 vaccins  qui sont …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils