lundi 17 mai 2021
Accueil | Important | Sur l’axe Bamako-Dakar : de Rackets à ciel ouvert

Sur l’axe Bamako-Dakar : de Rackets à ciel ouvert

En arrivant à destination, Dakar ou Bamako, peu importe. S’il y a une chose dont les passagers de l’axe Dakar-Bamako n’oublieront jamais, c’est ce phénomène éhonté de rackets auquel se livrent à ciel ouvert les agents. Surtout de la part des agents maliens qui agissent sans foi ni loi.

Les autorités sénégalaises envisageraient de mettre en vigueur dans les prochaines années un visa d’entrée sur territoire national. Une mesure, bien entendu, qui ne concernera pas les Ressortissants des pays de l’Afrique de l’Ouest, précisément ceux membres de la CEDEAO dont le Mali.

Mais, alors comment comprendre qu’une fois à Kidira, ville frontalière entre le Sénégal et le Mali, que les passagers non sénégalais soient obligés de payer la somme de 1000 francs CFA. La validité ou non de la carte d’identité n’a pas d’importance ? Le paiement est systématique.

S’il y a lieu de s’offusquer face à ce comportement de la part des agents sénégalais, que dire de celui des Maliens qui, contrairement à leurs collègues sénégalais, soutirent jusqu’à 4000 francs CFA à tout autre passager qui n’est de toutes nationalité malienne. Pourquoi une telle somme exorbitante? (sic).

La réponse de cet agent en poste à Diboly à l’adresse d’un passager ivoirien est déboussolant : « Mon frère, c’est comme ça, il n’y a rien à expliquer. Et puis si tu ne payes pas tu resteras ici ».

Ces « rackets» par tranche s’opèrent au niveau de Diboly, à l’entrée et à la sortie de Kayes et pour finir à Kati du côté malien. Pour le Sénégal, c’est seulement à Diboly que les Etrangers sont soumis à ce paiement. Ils appellent ça leur travail (sic).

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Exigence d’un « calendrier électoral définitif » : Washington déjoue le plan funeste des putschistes

  Les États-Unis exigent des autorités de la Transition malienne « un calendrier définitif confirmant les …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils