vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Nos régions | SOUTIEN AUX FAMA: Kayes investit la rue ce vendredi  

SOUTIEN AUX FAMA: Kayes investit la rue ce vendredi  

 

 

À travers un média de la Cité des rails, une mobilisation est prévue ce vendredi à la Tribune pour soutenir les Forces armées maliennes.  

Depuis la tombée des sanctions économiques et diplomatiques sur le Mali par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, la première région administrative du Mali, Kayes ne cache pas son soutien aux autorités de la transition. Un gouvernement valant mieux aux yeux des kayesiens.

La majeure partie de la population dit oui au gouvernement du col Assimi, malgré des critiques de part et d’autre. ‘’Une fois de plus, Kayes se mobilise ce vendredi à la Tribune de la Place de l’indépendance pour soutenir les Forces armées maliennes’’, selon une affirmation d’un média à Kayes dénommée kayes actu plus.

Selon ce média, un rendez-vous est donné à tous les Kayesiens à la tribune pour montrer leur volonté de soutenir les forces armées qui montent en puissance contre l’ennemi depuis plusieurs mois. Pour encourager sinon féliciter cet effort déployé par les FAMa, Kayes marche ce vendredi.

À titre de rappel, le 1er avril dernier, la Cité des rails a marché pour dire non à la CEDEAO. À travers une bande d’annonces rendue publique par les médias kayesiens, il est demandé à tous d’être à la Tribune de Kayes pour la grande mobilisation contre la CEDEAO. En toute évidence, le peuple malien, particulièrement, Kayes est opposé à l’organisation sous régionale sur la situation du Mali, et cette ville témoigne depuis longtemps son soutien aux autorités de la transition.

Cette décision de la Cité des rails a suivi le dernier sommet extraordinaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), tenu le 25 mars 2022 à Accra, en République du Ghana sur la situation de notre pays. Lors de ce sommet, les chefs de l’organisation sous régionale avaient invité le président Assimi Goïta à prendre part pour trouver un consensus, à travers un communiqué adressé au ministère malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop pour qu’il informe le président de la transition.

Toutefois, cette décision n’a pas eu l’aval du chef d’État malien de la transition et la majorité des Maliens, surtout les jeunes de Kayes. Ils étaient dans la rue pour demander au colonel Assimi Goïta à ne pas se rendre à Accra, après son invitation au sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEDEAO sur la situation du Mali. Et cette fois-ci, c’est le soutien aux Forces armées maliennes qui montent en puissance.

Lassana SOW   LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

INSÉCURITÉ AU CENTRE ET NORD DU MALI: Les activités agricoles sous l’épée de Damoclès

    Dans certaines localités du Mali notamment au Centre et au Nord, de hauts …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils