samedi 7 décembre 2019
Accueil | Politique | SOMMET RUSSIE-AFRIQUE A SOTCHI: Quarante chefs d’Etat et de gouvernement Africains à l’appel de Poutine

SOMMET RUSSIE-AFRIQUE A SOTCHI: Quarante chefs d’Etat et de gouvernement Africains à l’appel de Poutine

 

L’Afrique devient sans nul doute le continent le plus convoité par le reste du monde à cause de ses immenses richesses. Après l’Occident, qui y a élu domicile depuis des décennies, c’était au tour de  la Chine d’étendre ses relations commerciales  en Afrique. Le Pays de Mao Tsédung est le premier partenaire économique africain. La Russie de Poutine depuis un certain temps semble avoir des visées pour le même continent. Comme pour élargir sa base économique et étendre son influence diplomatique, surtout après avoir réussi à sauver le régime de Bachar El Assad. C’est pourquoi elle a organisé  pour la première fois un sommet regroupant une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernements à Sotchi. Ce sommet qui fait couler beaucoup d’encre et de salives, sonnera-t-il le glas de l’hégémonie occidentale et chinoise en Afrique ? La France n’est-elle pas en train de perdre son pré-carré ?

Ouvert le mercredi 23 octobre dans la station balnéaire de Sotchi, pendant deux jours Vladimir Poutine, le Président de la Russie et les chefs d’Etat et de gouvernements des 54 pays africains ont discuté des sujets intéressant la vie de leurs nations comme les Technologies nucléaires, l’économie, les minerais et surtout le développement  du continent. Elle veut avec l’Afrique un partenariat gagnant- gagnant. Pour les experts de la géopolitique mondiale, à défaut de détrôner le géant chinois qui est aujourd’hui le premier partenaire africain, la Russie aura désormais son mot dire. Vladimir Poutine, auréolé de sa victoire militaire en Syrie aux côtés de Bachar et soutenant l’Iran dans son conflit contre les Etats Unis, semble avoir le vent en poupe et elle est déterminée à se tourner vers l’Afrique afin d’aider ce continent à retrouver pleinement sa souveraineté et à se développer au même rythme que les autres pays. Depuis plus d’une décennie, la Russie  s’est engagée aux côtés des peuples opprimés contre l’impérialisme occidental. Elle se dit prête à jouer un rôle important dans l’émancipation de l’Afrique.

Tout porte à croire qu’elle pourra bien jouer ce rôle et elle ne manquera pas de partenaires en Afrique. Pour rappel, la Russie a contribué à l’éveil de conscience de certains pays francophones qui sont sur le point de  s’affranchir de la tutelle de la France tant sur le plan politique comme c’est le cas de la République Centrafricaine, qu’économiquement, avec la mort prochaine du CFA et la naissance d’une nouvelle monnaie. La  création de l’Eco en 2020, participera de cet ambitieux projet de l’Afrique de l’Ouest de devenir maitre de son destin. Elle est également le début de l’émancipation des pays de la zone franc des 8 pays de l’Afrique de l’Ouest.  Comme pour dire que la fin de l’hégémonie française est proche.

En somme, ce premier  sommet Russie-Afrique ; qui sera désormais institutionnalisé,  est le début du mariage de raison entre l’ex Union soviétique et l’Afrique. Ce mariage aura comme avantage le libre choix des pays africains de tisser des relations d’amitié et de coopération avec n’importe quel pays en fonction de leurs intérêts sans se référer à une puissance occidentale. Vive les relations Russo-Africaines pour la stabilité du monde !

Youssouf Sissoko INFO SEPT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 25 : Christian Wessels s’exprime 

  La Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 25 (2 – 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils