samedi 4 avril 2020
Accueil | Politique | Scandale versus blindés prend corps: Le gouvernement a-t-il été encore « floué ?»

Scandale versus blindés prend corps: Le gouvernement a-t-il été encore « floué ?»

Dans un communiqué en date de lundi, 17 février 2020, le gouvernement a informé l’opinion sur la qualité des véhicules blindés acquis pour les forces armées dans la lutte contre  le terrorisme. Selon le gouvernement, certains blindés ne répondant pas au critère de la commande faite par l’état malien ont été retournés chez le fournisseur pour être changés.

Jamais 1 sans 2, dit-on souvent. Après le scandale des avions cloués au sol acquis pour équiper les FAMa, malheureusement l’histoire se répète une fois de plus. Alors que l’affaire des avions de combat est toujours sur les lèvres des Maliens, cette affaire de blindé vient mettre du sel dans les arguments d’accusations du régime IBK.

Il y a juste deux jours, nous titrons dans la parution du 16 février 2020, “Affaire de faux blindés achetés : Rumeur ou clameur ?“.  

Aujourd’hui, il est plus que clair que le gouvernement est dans la logique de réaction après coup. Car tout simplement, il convient de rappeler que l’information était déjà sur les réseaux sociaux. Est-ce à dire que l’on tentait de camoufler l’affaire étant donné que l’ancienne (avions cloués au sol) était toujours vivace dans les mémoires ?

Rappelons du moins le contexte dans lequel ces blindés ont été acquis. Il ressort d’un voyage récent du Premier ministre Boubou Cissé et son ministre de la sécurité aux Émirats Arabe Unis, suite auquel plusieurs accords de coopérations ont été conclus entre Doha et Bamako, dont la fourniture de 130 blindés pour les FAMa.  30 en donation et 100 acquis sur fond propre de l’État malien.  Que ne furent pas donc la joie et la satisfaction de la population et surtout les militaires au front qui espérait être en protection une fois, ces blindés acquis. Le Premier lot de 50 blindés acquis était une bonne nouvelle sauf que les Maliens depuis qu’ils ont été « floués » sont devenus très prudents sur les promesses du régime IBK et ses amis. L’information circulait sur une prétendue faux  blindés réceptionnés. Et finalement, le temps a fini par donner raison, car selon le communiqué du gouvernement,  15 des 50 blindés livrés ont été retournés aux Émirats pour être échangés contre les nouveaux modèles TYPHOON B7. Qui est cette fois-ci responsable de ce scandale ?

En attendant le responsable de cette faute grave et impardonnable, les commentaires continuent d’inonder la toile.

  1. Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

Lutte contre le terrorisme au Sahel : Bientôt le lancement de la force Takouba

Le sahel va bientôt être doté d’une nouvelle force antiterroriste. 11 pays européens ont officialisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils