mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Politique | RÉTENTION DES OFFICIERS A BONI: Les colonels sont-ils assis sur une poudrière ?  

RÉTENTION DES OFFICIERS A BONI: Les colonels sont-ils assis sur une poudrière ?  

 

Selon des sources locales, une délégation composée d’officiers des FAMas et d’autorités de la région de Mopti venue présenter les condoléances et pour s’enquérir des nouvelles au camp de Boni a été prise en otage par les soldats.

 

La colère a atteint son paroxysme au camp de Boni après la mort de 17 militaires tombés dans une embuscade tendue par les djihadistes le 19 août dernier sur leur chemin de retour. L’attaque a fait en plus plusieurs blessés et beaucoup de dommages quant aux matériels roulants des arsenaux. Une situation a mis en colère les FAMAs qui menacent de se replier sur Sévaré avec les officiers et autorités locales venus leur remonter le moral par route en abandonnant l’hélicoptère qui les a amenés, raconte une source locale.

Selon notre source, ce n’est pas la bonne ambiance au camp de Boni avec la visite de terrain des autorités militaires. “L’hélico qui les a amenées est sommé de ne pas atterrir pour les ramener à Sevaré. Les militaires exigent que la délégation retourne par la route. Une manière pour leur faire vivre de visu l’insécurité qu’ils vivent dans cette région alors que les officiers sont terrés à Bamako’’.

L’intention des militaires serait de rejoindre Sevaré par route avec les otages (officiers) aujourd’hui en laissant l’hélicoptère sur place repartir vide. Selon une autre source, l’hélicoptère serait retourné, laissant le DG de la gendarmerie, l’adjoint du CEMG et le colonel Moustaphe RCP toujours retenus au campo de Boni.

Toutefois, d’autres sources locales informent que depuis trois jours, suite à la montée de l’insécurité dans la région, les axes routiers RN 15 et la route du serpent qui relie Sévaré à Bandiagara, Bankass et Koro sont bloqués par les éléments de Dana Amassagou. La situation semble inquiétante et les militaires qui ont en charge le pays doivent au plus vite trouver une solution.

Bombe à retardement

Ce qui s’est passé à Boni était prévisible. Tant que la couverture aérienne des opérations militaires reste faible, le sentiment d’abandon animera les troupes. Pire, le contexte politique n’arrange rien. Certains se battent sur le front, d’autres s’accrochent à des strapontins politiques. Et le pire pourrait arriver. Les postes de sécurité sont rasés tour à tour par les djihadistes. La vérité est que les grandes puissances  ne veulent pas sentir les auteurs du coup d’État, la classe politique en a assez, la vie chère gagne. Se résoudre à ne pas prolonger la transition peut désamorcer cette bombe à retardement. Fermer les yeux sur ce danger est un suicide collectif, pense un observateur averti.

À noter que selon Mali Koura, suite à l’embuscade survenue le 19 août 2021 à 5 km de Boni, il y a eu dix-sept (17) morts et quarante-deux (42) blessés et un militaire disparu. Plusieurs matériels perdus. Engins roulants : un (01) CASPIR brûlé, dix (10) Toyota. Concernant l’armement, deux  véhicules ( 02 ) équipés de 12,7 DSHK, un ( 01) équipé de AGS 17, un ( 01 ) équipé de deux ( 02 ) VZ- J,  Quatre ( 04 ) PKM,  deux ( 02 ) LRAC, trente (30 ) PM, trois (03 ) PA.  Matos trans : Un (01) Codan, deux (02) DM Motorola sur véhicule, deux (02) Motorola portatif 3400 1E, Six (06) Batteries, Pour Motorola 3400-1E ont été emportés par les groupes armés.

Diversion

Sur son site officiel www.fama.ml, la Grande Muette malienne a traité ces informations de « erronées » venant de la part des ‘’esprits mal intentionnés’’ visant à créer de la ‘’zizanie’’ dans les rangs des FAMas. “Des esprits mal intentionnés cherchent à semer la zizanie dans les rangs des FAMas. Des informations erronées font état de rassemblements des hommes dans plusieurs casernes militaires pour affronter la hiérarchie militaire. Ces informations sont fausses et relèvent de la pire calomnie.’’ Tel est le libellé de la publication intitulée ‘’Démenti’’ faite sur le site.

Nous y reviendrons…

Kevin KADOASSO LE COMBAT

                            

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Insécurité grandissante à Niono: Les chasseurs traditionnels invitent les autorités à s’assumer   

    Dans une vidéo de 2 minutes 54 secondes, Modibo Konaré, chasseur traditionnel au …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils