vendredi 5 mars 2021
Accueil | Important | RENFORCEMENT DE L’OUTIL DE DEFENSE : Un nouvel hélicoptère MI-35M pour renforcer la force de frappe des FAMa

RENFORCEMENT DE L’OUTIL DE DEFENSE : Un nouvel hélicoptère MI-35M pour renforcer la force de frappe des FAMa

 

Le vice-président de la Transition chargé des questions de défense, Colonel Assimi Goïta, un avion  de combat de type Mi-35M au chef d’Etat-major de l’armée de l’air. La cérémonie de remise a eu lieu mardi dernier (12 janvier 2021) à la base aérienne 101 de Sénou. Désormais l’armée de l’air dispose de 4  hélicoptères de combat  Mi-35M à même de dérouter le terrorisme au Mali.

Le Mi-35M est un avion de combat efficace avec une puissance de feu dissuasive. L’hélicoptère est  en mesure de mettre en œuvre le système antichar 9K113K Shturm-VK et d’emporter une combinaison de 16 missiles 9M120 Ataka-V ou 9M39 Igla-V.  Pour traiter les cibles légères, il dispose d’un canon bi-tube GSh-23V de 23 mm refroidi à l’eau plutôt qu’à l’air, approvisionné à 450 coups. L’avion peut aussi transporter 8 soldats pour des missions de transport d’assaut.

Le  Mi-35M est une version de série du Hind largement modernisée, développée par Rostvertol. Il se destine avant tout aux pays n’ayant pas les moyens ou la volonté d’acheter des hélicoptères de combat de dernière génération, mais qui souhaiteraient disposer, à bas coût, d’une plateforme antichars et d’assaut performant.

Sa désignation particulière témoigne du fait qu’il a été initialement pensé comme une version export du Mi-24VM, dont il reprend un grand nombre d’améliorations, et ce malgré l’abandon du programme…

La survivabilité de l’hélicoptère est globalement améliorée par rapport aux versions antérieures, et sa charge de maintenance est plus réduite. Enfin, la capacité de transport de troupes est conservée : 8 soldats peuvent se loger dans la soute pour des missions de transport d’assaut.

 

DEVELOPPEMENT AGRICOLE : Le PM Moctar Ouane inaugure le seuil-barrage de Kourouba/Sélingué

Affranchir les productions agricoles des aléas climatiques, atteindre l’autosuffisance alimentaire, assurer le désenclavement routier des zones rurales concernées et en même temps renforcer les capacités de notre pays en matière d’électrification ! Telles sont les opportunités qu’offre le seuil-barrage de Kourouba que le Premier ministre Moctar Ouane a inauguré vendredi  dernier (15 janvier 2021). Cette réalisation consacre l’exécution du volet 1 du Programme de Développement de l’Irrigation dans le bassin du Bani et à Sélingué (PDI-BS), initié par le gouvernement malien et ses Partenaires Techniques et Financiers.

Le seuil barrage contribuera à la réalisation de la stratégie nationale de sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté à travers une croissance économique inclusive soutenue et durable. Les populations de la zone ont salué chaleureusement cette première visite, d’un Chef de gouvernement dans leur localité depuis l’indépendance.

 

LE MATIN

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Au Burkina Faso, deux premiers cas de Covid-19 confirmés

Deux Burkinabés rentrés fin février de Mulhouse ont été diagnostiqués positifs au virus. Le couple …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils