lundi 25 octobre 2021
Accueil | Nos régions | Rencontre intercommunautaire du Cercle de Goundam : Un terreau fertile pour le vivre ensemble et le développement!

Rencontre intercommunautaire du Cercle de Goundam : Un terreau fertile pour le vivre ensemble et le développement!

‘’La paix et la sécurité dans le cercle de Goundam, cohésion sociale et l’axe de développement’’, tel était le thème central de la rencontre intercommunautaire, ayant regroupé 236 chefs de villages, de fractions et 520 cadres et personnes ressources de ce cercle en mai dernier. Pour faire le compte rendu de cette rencontre, le président de sa commission d’organisation, M.Oumar Hamama Cissé était devant la presse, samedi dans la matinée.
Au présidium de cette cérémonie, M. Cisé était entouré de Ousmane Ag Mohamedoun représentant d’une communauté du cercle de Goundam ,M. Lamine Touré président de l’association de développement de cercle de Goundam ,Mohamed Aghali,commission chargé de la cohésion pour la rencontre de Goundam, et deux anciens députés Oumar Boury Touré et Mohamed Maouloud Ag Hamada.
Les19,20 et 21 Mai 2017,dans l’harmonie et la communion les chefs de villages, de fractions et de quartiers du cercle de Goundam ont tenu avec succès un grand forum. Cela en dépit de l’appel au boycott lancé par des protagonistes auprès des autorités administratives et coutumières du cercle. Forum qui a permis aux dignes représentants de toutes les communautés vivants dans le cercle, de se rencontrer, de se connaitre, de discuter ensemble de leurs préoccupations en vue de dégager des pistes viables du développement harmonieux de leur circonscription.
Selon le président M. Oumar Hamama Cissé la rencontre a enregistré, la présence de 236 chefs de villages et de fractions, 520 cadres, notables et personnes ressources. Qu’à l’issue de leurs travaux plusieurs résolutions ont été formulées par les participants.
A cet effet, au chapitre de la paix et de la sécurité, qu’il a été recommandé le retour sans délai des réfugiés maliens pour un dialogue inclusif entre tous les fils de la nation malienne. Ensuite, un appel pressant fut lancé pour l’application de toutes les dispositions de l’accord, issu du processus d’Alger, la sécurisation des personnes et de leurs biens et l’encouragement des missions tripartites FAMA, Groupes armés Minusma et Barkane.
Concernant le renforcement de la cohésion sociale entre les fils du cercle de Goudam, le conférencier a axé son intervention sur la réconciliation des cœurs, le pardon, la tolérance, l’entraide, légalité et l’équité entre tous les habitants du cercle. Toute chose qui nécessite une forte action d’insertion socio-économique et l’accélération du processus d’indemnisation de toutes les victimes de la crise conformément à l’accord de paix d’Alger. Pour cela, le retour de l’administration et des services sociaux de base dans toutes les communes, l’application de la justice pour tous constituent les principaux préalables.
Toujours dans son exposé sur les retombées de ce grand forum, M. Cissé dira que l’axe de développement du cercle de Goundam a été pris en compte par une commission. Celle-ci a fait entre autres propositions, la viabilisation des sites de retour, l’appui à la réinsertion socio-économique des populations déplacées à cause de la crise, l’ouverture de toutes les écoles en octobre 2017, réalisation d’un puits moderne et un forage sur tous les sites et villages. Mais aussi l’instauration d’un climat de paix, de confiance et de sécurité entre les différentes communautés du cercle, gage de la relance de tous les secteurs du dévellopement. Toute chose qui passe par le renforcement du rôle et des responsabilités des chefs de villages et fractions.
Que pour la mise en œuvre efficiente de ces résolutions, il a été recommandé à tous d’en faire un plan onctionnel pour le retour à une vie normale dans le cercle.
En somme, selon Oumar Hamama Cissé , cette rencontre avait un objectif majeur : « réunir ces 236 chefs de villages, de fractions et 520 cadres et personnes ressources du cercle, afin de trouver les voies et moyens susceptibles de ramener la paix, la sécurité et le vivre ensemble, qui a toujours caractérisé ces différentes communautés. ».
Par Fatoumata COULIBALY(Stagiaire) LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Multiplication des villages « fantômes » au centre: Diabaly, Farabougou, Songo, Dinangourou, Bouyaguiweré, Bewani, Pondasaba… sur le point de disparaître de la carte  

  Les groupes terroristes élargissent leur zone d’occupation dans la région de Ségou. Plusieurs villages …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils