mercredi 18 mai 2022
Accueil | Politique | Rencontre ACRT et Morena: Issa Kaou N’Dijm demande l’organisation des élections

Rencontre ACRT et Morena: Issa Kaou N’Dijm demande l’organisation des élections

 

Le mardi, 07 décembre, les présidents de Morena, Me Kassoum Tapo, et de l’ACRT Issa Kaou N’Djim, ont eu une rencontre autour des sujets brûlants du moment, notamment les dernières interpellations des leaders politique et l’organisation des élections présidentielles et législatives.

C’est un premier du genre que c’est deux mouvements ou partis politiques se rencontrent. Leur volonté de se concerter arrive dans un moment où le pays se trouve confronté à un problème institutionnel, politique et sécuritaire. Selon Issa Kaou N’Djim, président de l’ACRT : « D’abord, nous rendons hommage aux victimes de Bandiagara et aux blessés, et nous condamnons cet acte ignoble avec énergie. Au-delà, aujourd’hui, nous sommes venus rencontrer le mouvement Morena, qui est une force politique aujourd’hui dont le président a beaucoup combattu pour les droits de l’Homme et pour la refondation qui sont les devises également de son mouvement. Notre rencontre se situe sur l’état de la démocratie et sur l’organisation des élections pour le retour à l’ordre constitutionnel. Aujourd’hui, il faut aller à l’essentiel. Et l’essentiel est que les élections se tiennent dans un délai respectable. Et nous pensons que c’est une responsabilité de vue partagée. L’ACRT FASO WELE a trouvé que le MORENA partage à peu près les mêmes visions. Et nous pensons que c’est en synergie d’action que nous devons nous réconcilier avec nous-mêmes d’abord, avec les autres et même avec la communauté internationale. Et cela doit se passer par la démocratie, c’est-à-dire par l’organisation des élections présidentielles et législatives. Et, sachant qu’aujourd’hui la démocratie est devenue un fait en soi, nous ne pouvons pas rester muets. C’est pourquoi, dans les jours à venir, nous allons essayer de rencontrer plus de partis politiques qui ont les mêmes visions que nous pour qu’ensemble nous nous unissions pour sauver l’essentiel. » Quant à Me Tapo, président de Morena, il dit qu’il est indéniable de voir état désastreux de la démocratie, « surtout quand nous assistons aux arrestations des leaders politiques lorsque ces derniers expriment leurs idées sur la gestion des affaires. Les martyrs du  mouvement de mars 1991 ne sont morts pour rien. Donc, qu’on arrête cette attitude, et allons vers l’essentiel, c’est tout ce qui compte. » En tout cas, l’atmosphère entre les deux hommes montre le début d’une relation féconde entre les deux formations politiques.

Lansine Coulibaly LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

ENTRE UNE TRANSITION QUI S’ETERNISE ET LA DISPARITION DE NOMBRE DE CADRES: Quelle configuration politique dans les années à venir ?

  Un soleil nouveau se lève au Mali. A défaut d’être celui du changement tant …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils