lundi 24 janvier 2022
Accueil | Politique | REFONDATION DE L’ÉTAT: Une trempe qui vaut son pesant d’or !  

REFONDATION DE L’ÉTAT: Une trempe qui vaut son pesant d’or !  

 

Les assises nationales consacrées à la refondation de l’État du Mali ont connu leur épilogue le 30 décembre 2021. L’objectif de ces rencontres inter-maliennes était en effet de poser les vraies bases du changement voulu par l’ensemble du peuple malien qui n’arrête pas d’ailleurs de crier çà et là la mauvaise gestion.  

La refondation de l’État du Mali va bien loin au-delà de la compréhension ou de l’entendement de chacun au niveau du bas peuple, la plus grande victime de tous les systèmes passés dans ce pays. Mais là, la reconstruction d’une nation nouvelle, d’un Mali nouveau permettra sans l’ombre d’un doute au bas peuple de comprendre ou encore de savoir bénéficier aussi minimum soit-il le bonheur dans ce pays. 

Cela est une immersion qui s’insurge au sommet de l’État et qui aurait un poids de l’or pour les autorités du pays ainsi que pour l’ensemble du peuple malien de réviser tout ce qui allait de travers pour le bon fonctionnement de l’État du Mali. Les recommandations de ces assises nationales de la refondation font en effet état de : élaborer la constitution, organiser les élections territoriales, législatives, sénatoriales, présidentielles, etc. 

Ce sont, entre autres, les recommandations de ces rencontres inter-maliennes qui permettront à ce pays de revoir, ne serait-ce qu’un temps, le bout du tunnel, sourires aux lèvres. Et tout ceci, dans un délai de six mois à 5 ans de transition. Est-ce de trop pour certains ? Nos compatriotes, désireux soutenir la transition durant la période disent : ‘’Non’’. Mais d’autres, comme les membres de la classe politique malienne sont affirmatifs sur le sujet. ‘’Oui’’, eux pensent tout à fait que la transition ne devrait pas être aussi longue comme les autorités actuelles cherchent à le faire pour s’éterniser d’une certaine manière au pouvoir. 

De ce fait, nombreux sont ceux qui trouvent que 5 ans sont trop pour une période de transition. Ils s’engageraient pour lutter âprement contre cela. La prochaine conférence spéciale des chefs d’État de l’organisation ouest-africaine sur le Mali qui se tiendra normalement le 9 janvier 2022 à Accra au Ghana va être décisive pour le Mali. Que sortira-t-elle de cette rencontre entre dirigeants ouest-africains ? C’est l’une ou l’autre ; nos autorités auront l’opportunité de réaliser leur rêve par une prorogation de la transition, leur souhait ardent, ou elle résultera par un coup de foudre pour le Mali. 

Entre temps, les Maliens retiennent leur souffle

À suivre…

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Bras de fer CEDEAO-Mali: «On ne prend pas une décision importante pour plaire à tel ou tel autre pays étranger…», Christian Spieker

  Chacun de nous en tant que citoyens des États membres de la CEDEAO doit …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils