mercredi 3 mars 2021
Accueil | Politique | RECRUTEMENT AU POSTE DU DG DE L’APEJ : Le département de l’Emploi bientôt devant les tribunaux

RECRUTEMENT AU POSTE DU DG DE L’APEJ : Le département de l’Emploi bientôt devant les tribunaux

A peine nommé au poste du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, les problèmes surgissent au sein de ce département stratégique. A l’origine, le recrutement du poste du DG de l’Apej fait remous et a poussé le Collectif Jeunesse Débout à porter plainte contre la décision du ministre. Il (le Collectif) l’a fait savoir le week-end dernier à la faveur d’une conférence de presse à la Maison des jeunes.
Votre hebdomadaire « La Sirène » avait levé le voile sur la décision du ministre Maouloud Ben Kattra à vouloir porter à 40 ans l’âge pour prétendre être le directeur général de l’Agence pour l’emploi des jeunes (Apej).
Le Collectif Jeunesse Debout estime que cet acte est « un mépris à l’endroit de la jeunesse malienne dans sa totalité, une obstruction à l’égalité des chances entre les citoyens maliens, la volonté d’imposer son homme ou femme de main taillable et corvéable au détriment de l’intérêt de la jeunesse, la violation flagrante et délibérée de la Constitution du Mai du 25 février 1992, la violation flagrante et délibérée des engagements internationaux auxquels le Mali a souscrit et singulièrement la Charte africaine de la jeunesse ».
Ce manque de considération à l’endroit de la jeunesse a été confirmé par la visite du Collectif au ministre Ben Kattra. Aux dires du Collectif, lorsqu’il a demandé au ministre d’annuler cette décision, celui-ci était dans tous ses états, car il a estimé que le Collectif est mal placé pour demander le retrait. A en croire le ministre, c’est seulement le Premier ministre ou le président de la République qui peut le lui demander.

Le complot à plein nez
Avec cette situation, le collectif n’avait d’autre choix que d’amener l’affaire devant le Tribunal administratif. Ce qui est fait depuis la semaine passée. Mais il envisage de rencontrer le Premier ministre si possible, le président le République sur le sujet.
Ce n’est pas tout. Le Conseil national de la jeunesse, lors de sa rencontre extraordinaire de la semaine passée s’est aussi préoccupé de la question. L’on apprend aussi, à la sortie de cette rencontre, qu’il portera l’affaire devant le Tribunal administratif.
Cela va arrêter obligatoirement le processus de recrutement qui fait aussi couler beaucoup d’encre et de salive. Il est écœurant et difficile de comprendre que l’Apej, une structure qui fait la promotion des jeunes, ne puisse pas être gérée par un jeune quand bien même la boite regorge de jeunes capables de le mener à bon port.
De plus en plus, le complot du ministre Maouloud Ben Kattra se précise. Les gens commencent à voir les vraies raisons de la relève du DG sortant, M. Cissé. En effet, l’on apprend, de source proche du ministre Kattra, qu’il n’a jamais gobé le ministre Baby. Aujourd’hui que ce dernier n’est plus du gouvernement et qu’il appréciait bien l’ancien directeur, il est accusé de tous les péchés d’Israël.
Aujourd’hui, les choses semblent se compliquer pour ce ministre qui semble mélanger les pédales et dont les activités ministérielles tardent à démarrer. Pis, l’homme risque de ne pas pouvoir les acquis précédents. La preuve, IBK aurait fait part de son inquiétude face à la situation actuelle de l’emploi au Mali à un de ses proches. Ce qui risque de mettre le ministre dans une chaise éjectable. Va-t-il arriver à supporter ce fardeau ? On ne saura le dire, une seule chose demeure, le temps passe et les maliens s’impatientent et attendent le président IBK les pieds fermes.
Abdourahmane Doucouré LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

REDECOUPAGE TERRITORIAL DES REGIONS DU NORD: Une exigence exprimée par des associations comme gage d’un Mali stable  

  Dans une lettre ouverte adressée au président de la Transition le 15 février 2021, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils