jeudi 6 mai 2021
Accueil | Important | Réadmission de Maliens de la diaspora en sol Européen : CAUSE-Mali sur pied de guerre

Réadmission de Maliens de la diaspora en sol Européen : CAUSE-Mali sur pied de guerre

Les responsables de la Coalition des Associations Unies pour la Stabilité et l’Emergence du Mali « CAUSE-MALI », ont animé une conférence de presse, le jeudi 30 décembre 2016, à la Maison des jeunes de Bamako. Avec pour objectif de partager avec les hommes de médias, leur point de vue sur la supposée signature d’un accord de réadmission.
La coalition des associations unies pour la stabilité et l’émergence du Mali « CAUSE-MALI » est une jeune organisation créée depuis 2012. Elle est présente dans plusieurs régions et cercles à travers le Mali et a pour mission de défendre toutes les causes nationales. Ses responsables, Sékou Cissé porte-parole de la plateforme et Djiguiba Sanogo, coordinateur ont animé une conférence de presse le 30 décembre à la maison de la presse, sur la supposée signature de l’accord de réadmission entre le gouvernement et l’union européenne.
Prenant la parole le porte-parole de la plateforme, CAUSE-Mali, Sékou Cissé, a déclaré que l’union européenne a mis la charrue avant les bœufs et que la position de la France consistant à rapatrier les Maliens sur son sol est une violation de la déclaration universelle des Droits de l’Homme.
Avant d’inviter le peuple malien à une mobilisation générale et à une union sacrée pour soutenir nos compatriotes susceptibles d’être victimes de rapatriement. « Ensemble debout mes frères et sœurs pour le non-retour des immigrés et pour leur régulation » a-t-il déclaré.
Selon lui, ce qui est important pour la coalition des associations unies pour la stabilité et l’émergence du Mali (CAUSE-Mali), ce n’est pas de savoir si un accord a été signé ou non entre le gouvernement et l’UE, mais de s’opposer catégoriquement à toute idée de réadmission des maliens présents sur le sol européen. « Nous lançons un appel à la société civile malienne et à la classe politique de faire preuve d’un sursaut national face à cette situation » a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que c’est à ce prix, que le défi du non-retour des maliens pourra être relevé.
Pour lui le gain de ce pari, certes profitera directement aux migrants, mais aussi indirectement et de façon très considérable à toute la population malienne. Et ce dit-il, en terme de flux financier dans l’économie malienne.
Le conférencier Sékou Cissé, a aussi précisé qu’en janvier 2017, ils organiseront une marche pacifique sur le siège de l’Union Européenne à Bamako.
Selon lui, en plus de cette marche pacifique, CAUSE-Mali, envisage également de surveiller les vols venant d’Europe dans lesquels les migrants maliens pourront être éventuellement rapatriés. «Nous mettons en garde les compagnies, qui se prêteront aux rapatriements de nos compatriotes » a-t-il conclu. Par Moïse Keïta LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Campagne de vaccination contre le COVID-19: Les membres du CNT boudent et parlent de “volontariat’’

Le jeudi 22 avril 2021, lors de la session plénière au Conseil national de Transition …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils