lundi 6 décembre 2021
Accueil | Important | Rapatriement de deux Maliens de l’Allemagne de ce week-end : Les détails !

Rapatriement de deux Maliens de l’Allemagne de ce week-end : Les détails !

Deux de nos compatriotes ont fait l’objet de rapatriement au Mali, le vendredi 6 janvier dernier, par vol spécial de la République Fédérale d’Allemagne. Ce rapatriement ne serait point lié à l’actualité concernant l’accord de réadmission. Selon l’Ambassade allemande au Mali, il n’y a aucun accord bilatéral entre l´Allemagne et le Mali sur la réadmission.

 

Selon les précisions du Ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Ambassade d’Allemagne au Mali sur le rapatriement des deux compatriotes expulsés de la République Fédérale d’Allemagne, il s’agit, précisément, des nommés Amadou Ba et Mahamadou Dramé. C’est sans contestation sur leur identité. Ces deux personnes sont des citoyens, et se sont déclarés Maliens lors de leur demande d’asile en République fédérale d’Allemagne.

En effet, selon nos informations, Mahamadou Dramé aurait introduit deux demandes d’asile dont une en Espagne et la seconde en Allemagne. Malheureusement pour lui, aucune de ces demandes n’a eu de suite favorable. Il a été identifié en 2014 après des demandes sans cesse renouvelées. Et un laissez-passer lui a été délivré en août 2016.

Ensuite, Amadou Ba a été identifié comme Malien depuis le 26 février 2008. Aux dires du département des Maliens de l’Extérieur, ce dernier a fait l’objet d’une première tentative de rapatriement en 2011 qui aurait échoué. Aussi, « faut-il noter que du fait de la crise de 2012 au Mali, l’Allemagne a sursis à toute réadmission jusqu’en 2014. Après les élections libres, transparentes et démocratiques de 2013, ce moratoire a été levé », a commenté le Ministère des Maliens de l’Extérieur du Mali. Toutefois, un laissez passer a été livré au nom d’Amadou Ba le 22 août 2014. Cela, après plusieurs relances policières. M. BA a séjourné pendant 13 ans en Allemagne de façon irrégulière. Mais, il était détenteur d’un document dénommé Aussetzung der Abschiebung (suspension momentanée de la procédure d’expulsion) qui ne constitue aucunement un titre de séjour ou un permis de travail.

Par contre, faut-il informer que toute personne identifiée comme Ressortissant étranger vivant en situation irrégulière et sommée de quitter le territoire allemand jouit de sa liberté de mouvements jusqu’à la mise en œuvre effective de son rapatriement. Ainsi, nombre d’entre eux profitent de cette période, soit pour régulariser leur situation, soit pour quitter le territoire allemand.

Le rapatriement de Dramé et de Ba

Selon un communiqué de l’Ambassade d’Allemagne au Mali, les demandes d´asile n´ont pas eu de suites favorables et les deux Maliens étaient obligés de quitter le territoire allemand. Les deux cas se sont aggravés à cause de leur comportement agressif, à en croire l’explication de ladite Ambassade. Et le Ministère des Maliens de l’Extérieur de le souligner : «lors de la première tentative de rapatriement de nos deux compatriotes sur Air France à Paris, ils auraient fait acte de violence sur les policiers. Le cas particulier de nos deux compatriotes a abouti à leur détention avant leur rapatriement », avant d’insister : « Je souligne avec force qu’il n’y a aucun accord bilatéral entre l’Allemagne et le Mali concernant la réadmission encore moins entre l’UE et notre pays. Se conférer au lien ci-après: https://ec.europa.eu/…/irregular-migr…/return-readmission_en ».

Concernant les rapatriements en discussion, les autorités allemandes, à travers leur Ambassade à Bamako, ont informé les autorités maliennes et ont demandé de prendre les mesures nécessaires pour l´accueil de ces deux personnes. «Le Mali est comme tous autres les États obligé à reprendre ses propres Ressortissants et, le cas échéant, à dresser les documents nécessaires. La République fédérale d´Allemagne a également le droit d’un État souverain à limiter les séjours des Ressortissants d´un autre État  sur son sol», a déclaré ledit communiqué allemand. Et de commenter « la République fédérale d´Allemagne et le Gouvernement malien ont, dans ce cas, rempli leurs obligations entre leurs deux États souverains et selon le droit international. Il n’y a aucun accord bilatéral entre l´Allemagne et le Mali concernant la réadmission ». Pour ce faire, l´Ambassadeur d´Allemagne a déclaré : « Je suis content que les autorités maliennes ont rempli leurs obligations de droit international lors du rapatriement des deux malfaiteurs maliens. Il ne faut pas que des malfaiteurs aient la chance à entacher l´amitié germano-malienne. Je préférerais investir les coûts d’un tel rapatriement en vol sécurisé dans une école au Mali».

Tout porte à croire que l’attentat de Berlin, dont l’auteur était un Tunisien, un individu en attente de rapatriement comme nos deux compatriotes, en est pour beaucoup dans l’accélération de la procédure de ce rapatriement. Selon les informations du département des Maliens de l’Extérieur, l’Ambassadeur du Mali en Allemagne a fait le déplacement à Buren, le lieu de leur détention, soit à 600kms de Berlin, pour s’enquérir de leur situation. Mais toutes ses démarches furent vaines.

Quoi qu’il en soit, rappelons que la visite du Président de la République Fédérale d’Allemagne et celle de sa Chancelière, Angela Merkel au Mali n’étaient  pas de bonne augure. En tout cas, selon des observateurs avertis, il y a un lien entre la réalité d’aujourd’hui concernant la réadmission des Maliens.

Oumar Diakité : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Vente de fausses attestations de licence à USJPB: Deux membres du réseau aux arrêts 

    Dans l’affaire de la vente de fausses attestations de licence, deux membres du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils