mercredi 7 décembre 2022
Accueil | Politique | RACKET AUX POSTES DE PÉAGE: La ministre Madina Sissoko menace de sanctionner les auteurs  

RACKET AUX POSTES DE PÉAGE: La ministre Madina Sissoko menace de sanctionner les auteurs  

 

   

Pour donner l’exemple dans la gestion des postes de péage et prévenir des comportements de corruption dans l’administration, le ministre des Transports menace de sanctionner les auteurs de comportements peu orthodoxes.   

Connue par son caractère de rigueur dans le travail, la ministre des Transports et des Infrastructures, Madina Sissoko, entend donner l’exemple dans la gestion des péages de certains postes.

Depuis un certain moment, des actes ignobles se produisent dans le milieu des transports routiers lors des contrôles. Il a été constaté que des agents se permettent de faire payer des usages de façon malhonnête. C’est suite à cela que la ministre des Transports a fait un communiqué.

Voici la teneur : « La ministre regrette les désagréments causés aux transporteurs et usagers de la route qui ont été victimes de perceptions illicites et engage ses services à prendre toutes les dispositions à l’encontre des contrevenants. La ministre des Transports et des Infrastructures assure les usagers de la route assujettis aux redevances d’usage routier que les postes de péage ne peuvent percevoir que la redevance de péage et de pesage, moyennant délivrance de ticket, conformément aux dispositions de l’Arrêté interministériel n°2021-2082/MTI-MDAC-MATD-MSPC-MEF- SG du 7 mai 2021. Toute autre perception au niveau de ces postes sera passible de sanctions disciplinaires prévues par les textes de l’Autorité routière, sans préjudice des poursuites pénales devant les juridictions compétentes. La ministre sait compter sur l’esprit de compréhension et le sens civique de toutes et de tous ».

Cependant, les Maliens qui crient à la mauvaise gouvernance doivent savoir que le premier pas pour le changement commence par eux-mêmes. Le Malikura dont on parle n’est possible que si tout le monde accepte le prix à payer. Sans cela, l’avenir qu’on cherche pour nos enfants ne sera qu’un rêve. Donc, nous sommes tous appelés à travailler pour la construction.

Lansine COULIBALY   LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Vie syndicale dans le secteur des Eaux et Forêts

  Quand un syndicat affilié à la CDTM, centrale syndicale créée et dirigée par l’actuel …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils