samedi 7 décembre 2019
Accueil | Economies | PRODUCTION ET VENTE DU CIMENT AU MALI : Pourquoi le ciment malien est-il vendu au même prix que celui importé ?

PRODUCTION ET VENTE DU CIMENT AU MALI : Pourquoi le ciment malien est-il vendu au même prix que celui importé ?

 

L’incompétence du Ministre Elmoctar confirmée. Les travaux d’implantation de la première cimenterie du Mali ont été achevés en novembre 2012 et la commercialisation a démarré en 2013. Au début, notre ciment était d’assez bonne qualité et le prix assez raisonnable. Six ans après, au lieu que les choses s’améliorent, c’est la débande totale…

 

C’est avec fierté que, les responsables de Diamond cement Mali Sa, avaient promis de produire plus de 700 000 tonnes de ciment par an.D’ailleurs, pendant la cérémonie d’ouverture de l’entreprise, l’administrateur M. Ibrahima Dibo, a fait savoir que la capacité de production passera de 700 000 tonnes à 750 000 tonnes de ciment d’ici la fin de l’année 2013. Selon lui, la tonne devrait être vendue à 87 500 F.‘’Sur la vente des 750 000 tonnes, la TVA payée à l’État du Mali est de 1, 5 milliards de FCFA », a-t-il clarifié. Avant de dire queDiamond Cement ambitionne de couvrir les besoins nationaux et voire exporter sa production.

 

Malgré autant de promesses consolantes et en si peu de temps, le prix du ciment malien n’a fait que grimper et la qualité aussi n’est plus de mise. En tout cas, pas par rapport à ceux de la sous régions. De nos jours, le prix du ciment made in mali est le même que celui importé du Sénégal ou de la Côte d’Ivoire. Cette situation est inadmissible et confirme l’incompétence du ministre en charge du commerce.

 

Selon Hamidou, un confectionneur de brique, dont le quotidien est d’être en contact avec le ciment manifeste son agacement. ‘’C’est avec ferveur que nous avons assisté à la naissance de Diamond Cement dans notre pays. Nous pensions que le prix du ciment allait baisser d’année en année pour le grand bonheur des Maliens. Mais, l’ouverture de cette entreprise n’a finalement servi à rien. Non seulement les ciments qui parcourent des milliers de kilomètres pour venir au Mali sont de plus bonne qualité, en plus les prix sont les mêmes’’, a-t-il dit avec mépris. Et d’inviter les plus hautes autorités à faire en sorte que le ciment malien soit plus accessible à moindre coût.

 

Face à la gravité de la situation, nombreux sont les Maliens qui s’interrogent si le ministre El-Moctar mérite bien son portefeuille. Sans quoi, comment peut-il laisser les responsables de Diamond Cement agir de la sorte. Ou bien, a-t-il reçu un pot-de-vin ?

 

Nous y reviendrons plus en détails dans nos futures livraisons

 

KANTAO Drissa LE CONFIDENT 

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 25 : Christian Wessels s’exprime 

  La Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP 25 (2 – 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils