mercredi 18 mai 2022
Accueil | Politique | PRESIDENTIELLE DE 2018 : Les transporteurs disent oui à Modibo Sidibé

PRESIDENTIELLE DE 2018 : Les transporteurs disent oui à Modibo Sidibé

Le candidat des FARES ANKA WULI, Modibo Sidibé était face aux transporteurs, le 16 Juillet 2018, à l’auto-gare de Sogoniko. C’était sous l’invitation de Makan Traoré, membre du bureau national des transporteurs du Mali et de Yacouba Koné, président de la compagnie ‘’Banimonetié’’.
L’objectif était d’échanger avec le candidat Modibo Sidibé sur son programme et projet de société, et plus particulièrement, la place qu’il accorde aux transporteurs.
Makan Koné a affirmé que les transporteurs jouent un rôle éminent dans le développement de notre pays en cela qu’il soit le seul secteur à regrouper plusieurs autres structures dont les commerçants, les apprentis, les chauffeurs, les convoyeurs, les mécaniciens etc. Selon lui, il est inadmissible que ce secteur reste en marge de la campagne électorale, notamment, présidentielle.
C’est dans la logique d’apporter leur pierre à l’œuvre de construction nationale que les syndicats se sont approprié du programme de tous les 24 candidats à l’élection présidentielle et ont décidé de soutenir Modibo Sidibé.
Les différents intervenants diront que ce choix est dû également au passé de l’homme. En d’autres termes, Modibo Sidibé s’est fait remarquer à travers son travail bien accompli, et cela, depuis 1992. Il a été l’initiateur de beaucoup de projets et dont la survie du Mali continue de dépendre jusqu’à ce jour.
Pour sa part, Modibo Sidibé se dit honoré de ce choix porté sur sa modeste personne et rassure les transporteurs qu’ils ne seront pas déçus.« Dans mon programme, les transporteurs occupent une place importante. Et une fois, élu, je vais restaurer la confiance entre les administrateurs et les administrés », disait le candidat, du NPP. Il projette ainsi d’instaurer une rencontre semestrielle ou annuelle avec le patronat, les transporteurs, les agriculteurs, les commerçants etc en vue de s’imprégner davantage de leurs préoccupations.
Une fois élu, je vais aménager un espace où il fait bon-vivre au niveau des ports et des postes de contrôle. Cet espace permettra de faciliter le traitement des gros porteurs qui pourront désormais passer la nuit dans de bonnes conditions et, aussi, la réparation de leurs véhicules. Tout ceci avec les commerçants et les forces de sécurité.
Diam Wagué LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

ENTRE UNE TRANSITION QUI S’ETERNISE ET LA DISPARITION DE NOMBRE DE CADRES: Quelle configuration politique dans les années à venir ?

  Un soleil nouveau se lève au Mali. A défaut d’être celui du changement tant …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils