lundi 6 juillet 2020
Accueil | Politique | Pour le sursaut national : La CMAS, l’EMK et le FSD, dans la rue le vendredi prochain!

Pour le sursaut national : La CMAS, l’EMK et le FSD, dans la rue le vendredi prochain!

Samedi 30 mai, à son siège sis à Magnambougou, la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko ( CMAS) en synergie avec le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie ( FSD) et le Mouvement Espoir Mali Koura ( EMK), étaient devant les hommes de média  pour évoquer leurs actions.  L’information principale issue de cette sortie est relative à la tenue d’une marche pacifique, qu’ils projettent pour le vendredi 5 juin prochain.

Au présidium, on pouvait noter la présence de Cheick Oumar Sissoko, coordinateur du mouvement EMK, Dr Choguel Kokala Maïga, président du MPR, représentant le FSD et Issa Kaou Djim, Coordinateur de la CMAS.

L’ouverture de la cérémonie a été marquée par l’intervention, du représentant du FSD, Dr Choguel Kokala Maïga.

« Aujourd’hui, nos trois organisations ont décidé de rendre public notre analyse de la situation et les solutions  de sortie de crise » a déclaré Dr Maïga. Selon le président du MPR, l’objectif de ce regroupement qui se dresse contre la gestion du pouvoir d’IBK, constituera un nouveau départ pour le peuple malien.  ‘’ Un nouveau départ’’ dit-il, dans lequel découlera un nouveau contrat politique et social.

A la suite de son intervention, l’honneur est revenu à Cheick Oumar Sissoko, de lire la déclaration liminaire au nom de ces trois organisations.

En prenant la parole, l’ancien ministre de la Culture est revenu sur le contexte de création de ce regroupement en donnant plus de détails. Selon lui, c’est face à la gravité des différents maux  auquels le Mali est atteint que le FSD, la CMAS et l’EMK, ont tenu une rencontre tripartite le 26 mai dernier afin d’ouvrir la voie à l’unité d’action patriotique.

« Ils ont convenu de créer les conditions d’une grande mobilisation pour le sursaut national face à la gouvernance chaotique et prédatrice au risque de partition du pays, aux atteintes graves aux principes républicains et démocratiques » a déclaré M. Sissoko.

Dans son intervention, le porte-parole de ce nouveau regroupement tripartite, a attiré l’attention sur le diagnostic posé par leur sien par rapport à la gestion du pouvoir d’IBK. D’après lui, ils ont révélé en termes  de constats et de perspectives alarmants, sept  points majeurs.

Parmi ceux-ci, il a noté, la gestion catastrophique de la crise multidimensionnelle au Mali, des atteintes à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du pays, une  armée laissée à l’abandon et la remise en cause des valeurs et principes de la République.

Après avoir porté ces points à l’attention de l’opinion, Cheick Oumar Sissoko dira qu’un sursaut national est nécessaire pour susciter  une transformation des mentalités  et un renforcement de l’Etat de Droit avec des Institutions républicaines, un service public vertueux qui place le citoyen au début et à la fin du système sociopolitique et institutionnel.

A ses dires, pour l’atteinte de ces objectifs, leur regroupement a décidé de lancer un appel patriotique à tous les Maliens, pour la réalisation d’un certain nombre d’actions, dont la première est  une grande mobilisation pour le sursaut national. D’ailleurs par rapport à ce point très important, il dira qu’une marche est prévue pour le vendredi 5 juin prochain. L’objectif de cette marche, selon lui, est de réclamer la démission pure et simple de ses fonctions du chef d’Etat.

Par Moïse Keïta

Malick Diancoumba

Voir aussi

SOUMAÏLA CISSÉ TOUJOURS PORTÉ DISPARU : LA DEUXIÈME ASSURANCE D’IBK ACCENTUE LES ANGOISSES. 

Du chef de file de l’opposition nationale enlevé depuis le 25 mars dernier, il a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils