mardi 26 octobre 2021
Accueil | Education | Poulo ou comble de modestie : De la pédagogie dans la gestion du secteur de l’éducation

Poulo ou comble de modestie : De la pédagogie dans la gestion du secteur de l’éducation

Le Ministre de l’Education Nationale, Housseini Amion Guindo, était à Zantiebougou, le vendredi 9 février dernier, pour voir, écouter, et comprendre avant d’agir. Et là, il partagé le repas avec les élèves de cette localité.
Avant l’étape de Zantiebougou, le Ministre Housseini Amion Guindo (ou Coulibaly comme l’illustre cette photo) a animé une conférence des cadres avec les membres de l’Académie de Bougouni dont la situation de la cantine scolaire de Zantiebougou était à l’ordre du jour.
A Zantiebougou, le Ministre Poulo (le désormais Monsieur Coulibaly) a visité le magasin, la cuisine et le jardin portager de la Coopérative Sabati, initiatrice de la cantine, avant de partager le repas journalier avec les élèves. Manière de s’enquérir pédagogiquement par notre modeste Ministre des réalités alimentaires et nutritionnelles de nos petits enfants mais, pour ses hôtes, c’est afin qu’il prenne davantage ses responsabilités afin que la Direction du Centre national des cantines scolaires soit dans les conditions requises pour favoriser l’éducation pour tous.
Pour rappel, la pédagogie du Ministre a permis de sortir l’école malienne de la crise qu’elle avait connu jusqu’à son arrivée ces derniers mois. Au passage, rappelons que dès son arrivée à la tête de ce Département, il a initié des rencontres avec les syndicats. Ce qui a porté fruit puisque ça servit d’occasion pour dégager les zones d’ombre qui demeurait jusque-là un facteur d’incompréhension et de blocage entre le corps enseignants et l’Etat. A l’issue de ces rencontres, le Ministre avait fait les propositions concrètes à ses interlocuteurs avec des engagements supportables. Selon les enseignants, le Ministre Poulo a tenu ses promesses.
Cependant, les enseignants réclament leurs salaires de janviers.
Toutefois, l’arbre ne saurait cacher la forêt. Et, pour cause, le Collectif des syndicats de l’Education de la Région de Gao devait observer une grève à compter du jeudi 8 février dernier jusqu’au paiement intégral de leurs salaires du mois de janvier 2018.
Mahamadou YATTARA lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Crise politico-sécuritaire et institutionnelle au Mali: Quel rôle pour les lettres et les sciences humaines et sociales ?

    La Faculté des Lettres et de Sciences du Langage à l’ULSHB, selon une …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils