mercredi 8 décembre 2021
Accueil | Art & Culture | PHASES REGIONALES DE LA BIENNALE : Magouilles à Ségou

PHASES REGIONALES DE LA BIENNALE : Magouilles à Ségou

Les phases préparatoires de la Biennale artistique et culturelle ont déjà commencé dans certaines régions. A Ségou, un fiasco est constaté à cause du comportement peu orthodoxe de quelques proches du gouverneur en complicité avec le directeur de l’Académie d’enseignement de Ségou.

En prélude à la Biennale culturelle et artistique (du 24 au 31 décembre 2016 à Bamako), la Cité des Balanzans a vibré au rythme de la phase préparatoire du 24 septembre 2016 au 1er octobre 2016, en présence des acteurs de la région. Mais la rencontre a été un fiasco. La cause ? Seulement deux personnes auraient été impliquées dans l’organisation de l’événement. Il s’agit du chef de cabinet du gouverneur de la région de Ségou en l’occurrence Mamadou Gaoussou Traoré et le conseiller aux affaires financières, Pakuiy Kamaté, également président de la sous-commission finance.
Selon une source, tout a été fait pour ne pas impliquer la direction régionale de la culture dans la gestion des finances. Cette dernière, nous apprend-on, a fait le gros du travail pendant les journées, mais du côté d’argent, rien. Or il se trouve qu’elle est la représentante légale du ministère de la Culture dans les régions. Le hic dans cette affaire est que ce sont des millions de nos francs qui ont été mobilisés pour la cause sans oublier les potentiels partenaires qui ont voulu accompagner cette biennale. Il s’agit, entre autres, de l’ONG Asdap qui a donné 4,5 millions F CFA avec comme clé de répartition un million pour la ville de Ségou et 500 000 F CFA pour chacun des sept cercles de Ségou. GDCM de Modibo Kéita a offert 1 million de F CFA sans oublier les 4 millions de F CFA du département et d’autres bonnes volontés qui se sont manifestées.
Malgré cette enveloppe consistante, des prestataires n’ont que leurs yeux pour pleurer. Aujourd’hui, une dizaine d’hôtesses attendent leurs perdiems fixés à 5000 F CFA. Aussi, la sous-commission presse qui avait été mise en place n’a pas encore perçu le reliquat de sa prestation (200 000 F CFA sur 400 000 F CFA).
A la direction régionale de la police de Ségou, ce n’est aussi pas la joie. Le montant alloué pendant la semaine de l’activité était de 1 200 000 F CFA, mais elle n’a reçu que 700 000 F CFA. Beaucoup d’acteurs de la culture de Ségou se posent la question sur l’utilisation du budget ?
Un doigt accusateur est pointé sur le trio Traoré-Kamaté-DAE de Ségou. Ils seraient les trois à avoir géré les sous. Nos tentatives pour recouper l’information auprès des différents protagonistes sont restées vaines.
Notons que la Biennale redémarre après 6 ans d’interruption à cause de la crise que connaît le pays. Initialement prévue à Mopti, elle a été délocalisée à Bamako par le ministre Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo, pour des raisons sécuritaires.

Abdourahmane DOUCOURE LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

M5-RFP/Imam Dicko: De l’amitié à la satire !   

    Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ne s’entend plus avec …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils