mardi 29 septembre 2020
Accueil | Politique | NOMINATIONS AUX COMMANDEMENTS MILITAIRES : La junte prend ses marques et veut s’installer

NOMINATIONS AUX COMMANDEMENTS MILITAIRES : La junte prend ses marques et veut s’installer

Le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), auteur du renversement par un coup d’État le 18 août 2020 contre le président Ibrahim Boubacar Kéita, met son emprise sur le commandement militaire. Depuis le 24 août, la junte a procédé à une réorganisation militaire à travers des nominations stratégiques pour une meilleure structuration de l’armée.

Au moment où plusieurs sources vérifiées annoncent l’hospitalisation de l’ancien Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, un décret de nomination signé par le Président du CNSP circule sur les réseaux sociaux.

En effet, selon ledit décret plusieurs nominations ont eu lieu notamment pour le compte du commandement militaire. Une manière pour le Colonel Assimi Goïta et ses hommes de prendre véritablement leurs marques dans la gestion du pays. Elle vient de procéder à une série de nominations décidées par son commandement militaire. Parmi ces nominations : celle d’un conseiller spécial du chef de la junte, chargé de l’information et de la communication, Cheick Oumar Traoré. C’est un consultant.

Un autre civil a été nommé : le docteur Youssouf Coulibaly, conseiller spécial du chef de la junte, chargé des affaires juridiques. Du côté des militaires, c’est le général Souleymane Doucouré, l’ancien patron de l’actuel porte-parole de la junte qui devient secrétaire général du ministère de la Défense. Un nouveau chef d’état-major général des armées a été également nommé : le général Oumar Diarra. Colonel Elysée Jean Dao, est le nouveau chef d’état-major de la Garde nationale du Mali. Il remplace ainsi le colonel Ouahoun Koné. Le Colonel Elhalifa Coulibaly est directeur des transmissions et des télécommunications de l’armée.

La junte a aussi procédé à des changements à d’autres postes clés de l’armée et des renseignements généraux. Le colonel Oumar Yoro Sidibé est le directeur du commissariat des armées et le colonel Lanseny Doumbia l’adjoint du commissariat des armées. Le Colonel-major Kassoum Goïta est le directeur adjoint de la sécurité d’État dirigé par le Colonel Major Lassana Doumbia.

Ces nominations prouvent à suffisance que la junte en a pour longtemps et veut prendre ses marques dans la gestion du pays. Après celles de l’armée, l’on doit certainement s’attendre à d’autres nominations.

Bourama Kéïta

Malick Diancoumba

Voir aussi

Controverse autour du M5-RFP : Choguel volerait-il en solitaire ?

Quels sont les leaders qui composent désormais le M5-RFP ? Le flou existe sans l’ombre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils