dimanche 19 septembre 2021
Accueil | Politique | Mme Haïdara Aïssetou Cissé, candidate ASMA en CIV: Une femme raisonnable et capable !

Mme Haïdara Aïssetou Cissé, candidate ASMA en CIV: Une femme raisonnable et capable !

Professeur d’enseignement secondaire, promotrice du collège Privé Moderne ‘’La Dorlotine’’, présidente de l’Association Malienne de Réinsertion Sociale, secrétaire générale des Femmes ASMA  de la Commune IV et désormais candidate aux élections législatives du 29 mars prochain, Mme Haïdara Aïssétou Cissé, une véritable femme battante, est une femme leader dans la vie associative avec plus de vingt ans d’expérience.  

 

Sollicitée par les femmes, eu égard de ses actions quotidiennes, pour l’épanouissement des femmes, afin de porter leur voix à l’Assemblée nationale, Mme Haïdara Aïssetou Cissé, a répondu par ‘’Oui’’. Cette motivation de se porter candidate, au-delà de la sollicitation des femmes de sa circonscription électorale, se justifie par sa volonté de contribuer, une fois élue, à l’amélioration des conditions de vie de la femme au Mali, particulièrement celles de la CIV.

En 2013, Mme Haïdara Aïssetou Cissé, a posé les jalons d’une école dénommée Collège Moderne Privé ‘’ La Dorlotine’’.  Au sein de cette école, Mme Haïdara, emploie  plus de 45 femmes. Bien avant 2013, Aïssata Cissé, est cette ‘’Dame’’ qui a créé en janvier 2007, une association à travers laquelle, elle a financé plusieurs projets de développement communautaire dans la commune IV, particulièrement à Sebenicoro.

Dans le lot de ses actions posées dans ce sens, figure la construction d’un forage dans l’enceinte de son collège pour servir non seulement l’école mais aussi, les femmes des familles avoisinantes.  Sans nul doute ce forage sert à solutionner le problème d’eau des femmes de cette localité. Consciente que la femme est le pilier de la société, Mme Haïdara Aïssétou, a toujours eu de grandes ambitions pour la promotion et le développement de la gente féminine. Pour la concrétisation de ses ambitions, elle compte désormais jeter toutes ses forces dans la bataille des législatives au niveau de la circonscription électorale de la commune IV,  pour en sortir gagnante. Contrairement à plein d’autres candidats, les objectifs de  Mme Haïdara, une fois à l’hémicycle sont clairs comme l’eau de roche.

Une candidate pas comme les autres !

Elle promeut de créer un réseau d’association de femmes, avec en toile de fond une panoplie de formations à la faveur des femmes. Au-delà de ces ambitions pour les femmes, Mme Haïdara  Assétou Cissé, est animée de beaucoup de projets pour la jeunesse de sa circonscription électorale.  Pour lutter efficacement contre le chômage des jeunes, elle envisage de mettre en place un  grand centre d’écoute et d’orientation pour la jeunesse. Ce centre va se  chargé non seulement d’orienter ces jeunes mais aussi de financer leurs projets.

Dans son plan d’actions pour la commune IV, Mme Haïdara, n’a pas omis d’inscrire le sport en bonne place. Passionnée de sport elle-même, Aïssetou Cissé, qui a déjà organisé plusieurs coupes, compte faire du sport un véritable levier de développement. Pour cela, elle envisage d’organiser chaque année une grande coupe qui va réunir plus de 1000 jeunes et à peu près plus de 28 équipes de la Commune IV. A cet effet, Mme Haïdara, compte mettre un accent particulier sur le basketball et le pétanque, à travers l’organisation de coupe en ces deux disciplines sportives chaque trimestre. Soucieuse du bien-être de tous, la porte-étendard de l’ASMA en CIV, détient des projets taillés sur mesure pour les personnes âgées, qui souffrent en grande partie de problème  de sédentarité.

Faire de son mandat une opportunité de développement pour tous !

Dans le domaine de l’Art et de la Culture, Mme Haïdara envisage de faire deux grands festivals.  Un festival de comédie qui va réunir uniquement les comédiens de la commune IV et un festival de rap qui réunira uniquement les rappeurs de la commune IV.

Parlant de la célébration du 8 mars 2020 qui est placée sous le thème : « Soutien aux FAMa », elle se dit très fière de la prise de conscience des femmes du monde entier et plus particulièrement des femmes maliennes. Pour elle, les femmes ont enfin compris que leur place ne sont pas uniquement dans les cuisines, dans les champs mais qu’elles peuvent apporter quelque chose à leur communauté, à leur pays.

« Ne passons pas ce 8 mars là, à nous s’amuser ou à faire d’autres formes de célébration, il faut aller vers ces femmes, il faut leur écouter, il faut les soutenir » estime Mme Haïdara Aïssetou. En plus, elle a invité toutes les femmes à ne pas rester en marge de la vie de leur cité et de s’intéresser à la politique. D’un message très clair, elle invite les femmes toujours dans le cadre du 08 mars, à sortir massivement le jour des votes, de refuser l’affairisme, de refuser les 3 pagnes, de refuser les 2000f et les 5000f et de se dire que notre destin c’est ici, que notre destin c’est dans nos engagements.

« Nous devons nous engager personnellement, nous devons nous engager collectivement  pour pouvoir aller de loin. Nul ne fera notre destin à notre place  et quand tu veux que les gens t’aident, il faut qu’ils sachent que toi-même tu veux bien-être aidé et tu veux t’aider soi-même » a-t-elle conseillé aux femmes du Mali.

Maïmouna Sidibé

Djibril Coulibaly

Voir aussi

JUSTICE MILITAIRE: Les professionnels du droit en conclave pour un nouveau code militaire  

  Un atelier de réflexion et de cadrage du processus de relecture du code de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils