mardi 30 novembre 2021
Accueil | Important | Mise en œuvre de l’accord de paix au Mali : Une réunion ministérielle pour faire bouger les lignes

Mise en œuvre de l’accord de paix au Mali : Une réunion ministérielle pour faire bouger les lignes

Le siège des Nations-Unies à New York abritera le 23 septembre prochain une réunion ministérielle au sujet de l’accord de paix qui titube dans notre pays. L’initiative vient de l’ONU décidée à passer à une vitesse supérieure dans ses efforts visant à restaurer une paix définitive au Mali. L’annonce de cette rencontre a été faite le jeudi dernier par Radhia Achouri, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). C’est à l’occasion d’un point de presse hebdomadaire de la mission onusienne.

 

La réunion «vise à solidifier l’engagement de la communauté internationale et à accélérer la mise en œuvre de l’Accord dont l’établissement de certaines mesures tarde à se concrétiser, rendant difficile l’atteinte d’une paix », a précisé Mme Achouri lors de ce point de presse.
Cette rencontre de haut niveau qui cible en premier lieu l’accélération de la mise en œuvre de l’Accord par les parties «permettra notamment de souligner les lacunes qui subsistent en termes de capacités militaires de la MINUSMA et d’explorer de diverses stratégies afin que la mission soit adéquatement équipée pour s’acquitter pleinement de son mandat et soutenir les partenaires maliens dans la mise en œuvre de l’Accord », a-t-elle indiqué.

En outre, la réunion étudiera les façons de renforcer la coopération sécuritaire et la coordination entre les pays de la Région du Sahel en vue de soutenir le retour de la stabilité au Mali, a ajouté la porte-parole de la MINUSMA.

Cette réunion qui se tiendra en marge du débat général de la 71e session de l’Assemblée générale, sera ouverte par le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Kéïta, et le Secrétaire Général des Nations-Unies, Ban Ki-Moon.

En prélude à cette rencontre, la 11e session du Comité de suivi de l’Accord (CSA) se tiendra à Bamako le 21 septembre prochain.
L’agenda prévoit une présentation par le gouvernement malien des suites données aux recommandations formulées lors de la dixième session du CSA, notamment en ce qui concerne la mise en place des autorités intérimaires et des patrouilles mixtes.

Selon Mme Achouri, la session verra également les présentations et discussions des Rapports de chacun des sous-comités qui concernent les questions politiques et institutionnelles, les questions de défense et de sécurité, le développement socio-économique et culturel, la réconciliation, la justice et les questions humanitaires,.

Katito WADADA : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

 Contre la mauvaise gestion: Les jeunes de Kidal dénoncent leur gouverneur     

  Depuis quelques jours, des messages WhatsApps des leaders de la jeunesse et des femmes …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils