dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Meeting de Yerewolo Debout sur les Remparts: La politique française au Mali décriée    

Meeting de Yerewolo Debout sur les Remparts: La politique française au Mali décriée    

 

C’est devenu une tradition chez le mouvement Yèrèwolo Debout sur les Remparts. À chaque anniversaire, celui de la fête de l’indépendance du Mali le 22 septembre, et de l’anniversaire de la fête de l’armée malienne le 20 janvier, le mouvement Yèrèwolo Debout sur les Remparts tient un meeting pour décrier la politique française au Mali depuis l’arrivée des troupes françaises sur le sol malien, et pour solliciter la coopération entre le Mali et la Russie. Hier, le mouvement a respecté la tradition en organisant un meeting géant auquel le peuple malien a participé massivement sur le boulevard de l’Indépendance. En plus des Maliens, plusieurs pays africains comme le Niger, la Guinée, la Centrafrique, le Cameroun ont pris part à ce grand meeting. Le panafricaniste Kemi Seba y était présent.    

Quasiment, chaque manifestant détenait un drapeau malien et celui de la Russie. On pouvait lire sur la pancarte des manifestants : « La France n’a pas d’amis, mais des intérêts ; le Mali est libre de choisir ses partenaires ; à bas la France ; dégage la France ; stop au génocide de la France au Mali ; vivement la venue de la Russie, mot d’ordre des Maliens ; vive la coopération entre le Mali et la Russie ».

Pour Adama Diarra dit Ben Le Cerveau, cela fait maintenant 10 ans que les forces étrangères sont au Mali, particulièrement celles de la France, mais la crise sécuritaire s’étend vers le sud. ‘’ C’est l’heure du sursaut patriotique qui a sonné. Nous devons faire face à l’ennemi commun qui n’est rien d’autre que celles et ceux qui sont français, africains, et il est grand temps de mettre fin aux relations entre le Mali et la France’’, a prononcé le membre du Conseil National de Transition qui ajoute que cette lutte ira jusqu’au bout et que personne ne peut l’arrêter. Il a rappelé que de 2012 à nos jours, plus de 15.000 personnes ont été tuées dans cette guerre. ‘’ Je lance un appel aux frères de la Coordination des Mouvements de l’Azawad de venir dialoguer avec les autorités du Mali’’, a-t-il sollicité en ajoutant que la CMA a été manipulée un moment donné par la France ; donc, le moment est venu de sortir de cette ornière pour ramener la paix sur toute l’étendue du territoire national.

Dans la même optique de Ben le cerveau, Kemi Seba, connu comme un anti-Français, estime que le Mali doit bouter Barkhane qui doit quitter le Mali. ‘’ La présence de l’armée française au Mali n’a rien apporté de concret dans cette crise sécuritaire.

Adama Ben Diarra a annoncé une nouvelle sortie prévue pour le 19 novembre prochain et que cela trouvera que la société russe appelée Wagner sera au Mali ; que lui-même va prendre la main de l’ambassadeur de la France au Mali pour lui montrer la route de l’aéroport, avec  Barkhane.

Ce meeting s’est déroulé en présence de plusieurs politiciens comme Jeamille Bittar, Allaye Bocoum, Nouhoum Sarr, membre du CNT.

D. Sanogo LE COMBAT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils