lundi 2 août 2021
Accueil | Important | Massitan dite « Mafi » Keïta : Une fervente humanitaire

Massitan dite « Mafi » Keïta : Une fervente humanitaire

Dan la rubrique «Parole aux femmes» de cette semaine, nous sommes allés à la rencontre d’une dame connue du grand public malien. Il s’agit de Mme Massitan Kéïta plus connue sous le nom de Mafi Kéïta. Cette brave dame que beaucoup de nos compatriotes connaissent pour avoir été l’épouse du rossignol de la musique Manding, Salif Kéïta, est engagée sur le plan de l’humanitaire et de multiples soutiens à l’endroit de la Religion musulmane. Allons, ensemble, à la découverte de ces deux facettes peu connues des Maliens.

«J’ai travaillé à la Fondation Salif Kéïta pour les Albinos pas en tant qu’épouse de Salif Kéïta mais en tant que mère d’enfant Albinos ». Cette précision de taille, vaut pour celle qui se dit toujours disposée à consacrer sa vie à la Religion et à l’aide aux plus démunis.   C’est cette volonté d’être au service des autres qui l’a poussé à s’engager au sein de la Fondation Salif Kéïta pour les enfants Albinos. Une mission qui aura duré six longues années. Présidente Exécutive, elle a eu à conduire de nombreuses activités de bienfaisances. Inutile de rappeler qu’elle chapotait les opérations de dons de pommades, de sticks, de tissus et de vêtements en coton aux enfants Albinos venus de tout le Mali et d’autres pays de la Sous-région comme la Guinée, le Burkina Faso, le Niger, le Sénégal et la Côte-d’Ivoire. Cette opération qui se faisait chaque mois a duré tout le long de son mandat. «Nous collections des dons auprès des partenaires pour ensuite les redistribuer aux enfants albinos. Ces produits composés de pommades pour la peau et les yeux et autres leur évitent le cancer auquel ils sont exposés ici à cause de l’ensoleillement constant», nous dit-elle. Un regard dans le rétroviseur ; et elle se dit satisfaite de sa mission et d’avoir donné le bonheur et le sourire à ces enfants qui en n’avaient tant besoin. Cette joie d’avoir aidé son prochain lui donne aujourd’hui le courage et la détermination de continuer à venir en aide au plus démunis. «Des projets son en gestation, le moment venu le grand public le saura. Mais, cette fois-ci, je ne compte pas circonscrire mes activités aux seuls enfants albinos. En revanche, elles vont concerner tous les enfants qui sont dans le besoin, y compris et principalement les orphelins, etc. », nous révélé notre interlocutrice.

En fonction de ses moyens, Massitan Kéïta allias Mafi Kéïta fera le maximum pour ne serait-ce qu’arracher un sourire à un orphelin, un enfant démuni, un enfant handicapé, etc. Car, ce sourire pour elle vaut plus que tout l’or du monde.   Cette dévotion pour la cause des enfants et des plus démunis elle la tire certainement de sa grande foi musulmane. Car, Mafi Kéïta c’est aussi cette brave Dame qui se consacre à la Religion. Ses actes de bienfaisance dans le cadre de cette Religion ne se comptent plus. Celle qui a pour Guide spirituel Thièrno Madani Tall, le khalife de la grande famille Tall (installé au Sénégal) apporte son aide et participe aux prêches de nombreux prédicateurs de la place. Ici au Mali, elle se sent d’ailleurs très proche du Guide spirituel des Ançar Dine, Chérif Ousmane Madani Haïdara ; de celui des Soufis, Cheick Soufi Bilal ; de Amadou Tall de Nioro du Sahel et de feu soufi Adama. D’ailleurs, s’il y a une adresse à laquelle il faut rechercher Mafi Kéïta les vendredis soirs surtout, c’est bien au prêche du jeune Chouala Baya Haïdara. «Les prêches suivis de Zikr auxquels je participe chaque vendredi soir chez Chouala Baya Haïdara sont pour moi des moments intenses de dévotion et de prières qui nous permettent de nous rapprocher de Dieu», nous a-t-elle confié.

Si de nombreux Maliens découvrent la ferveur religieuse de Mafi et en font des sujets de causeries, elle affirme qu’elle a toujours aimé la Religion et l’a toujours pratiqué aux côtés de ses parents d’abord puis des grands érudits de la place. «Je reconnais pour avoir consacré ma vie à la Religion que ma ferveur religieuse va crescendo, année après année, ce qui me ravit. Sinon j’ai toujours été très pratiquante et proche des hommes de Dieu».

Pour venir en aide aux actions religieuses et aux plus démunis, cela nécessite des moyens et surtout des sources de financement. Pour cela, il faut, selon Massitan Kéïta allias Mafi Kéïta, du dynamisme et du courage pour démarcher les bailleurs de fonds intéressés et les particuliers. Toutefois, il faudra retenir que les fonds perçus viennent toujours en complément des ressources tirées des propres activités que mène tant légalement que légitimement cette brave femme pour faire des dons et des actions de bienfaisance. Musulmane pieuse et pratiquante, Mafi Kéïta se définit comme une âme sensible en perpétuelle recherche du bonheur des autres. Tout un combat !

Mohamed DAGNOKO : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

AFFAIRE DES HARCÈLEMENTS SEXUELS: Les partisans de Hamane Niang convaincus de son innocence

Après des allégations de violences sexuelles sous son mandat à la Fédération malienne de basket-ball, …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils