dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Lutte contre la corruption et la délinquance financière: Sale temps pour les anciens dignitaires du régime déchu   

Lutte contre la corruption et la délinquance financière: Sale temps pour les anciens dignitaires du régime déchu   

 

Le gouvernement de la transition est engagé pour la lutte contre la corruption et la délinquance financière. Les anciens dignitaires du régime déchu ne dorment plus que d’un œil.  La pression sur eux est des plus fortes. Les dossiers sont nombreux au niveau du pôle économique et financier.   

Actuellement, c’est la panique chez les anciens dignitaires du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta.           Quasiment, chaque semaine, un ancien collaborateur du président déchu est auditionné ou est mis sous mandat de dépôt  par le procureur du pôle économique et financier. La prison centrale de Bamako est remplie par les anciens ministres et autres chefs des structures de l’ancien pouvoir. Trop d’affaires qu’IBK et son régime ont mal géré. De l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel, à celle de l’engrais frelaté, puis des équipements militaires, les sujets brûlants de la corruption et la délinquance financière ne manquent pas.

Beaucoup d’anciens dignitaires séjournent à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako à cause de ces affaires. Pourtant la lutte contre la corruption et la délinquance vient juste de commencer. C’est le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, qui  a rencontré les représentants de la magistrature en leur disant d’aller jusqu’au fond de cette lutte qui gangrène notre pays. Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, garde des sceaux  a pris toutes les mesures pour exécuter l’ordre du chef suprême de la magistrature. Les reformes judiciaires sont en cours pour saisir les biens de celles et ceux qui seront jugés comme des délinquants financiers. Le peuple avait soif de la justice et en avait marre avec l’impunité. Maintenant, les lignes commencent à bouger. Les Maliens commencent à faire confiance à la justice.

Les prisonniers anciens dignitaires du régime déchu

Soumeylou Boubèye Maïga, communément appelé ‘’ le Tigre’’, l’ancien Premier ministre, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, secrétaire général de la présidence, est actuellement en prison depuis le mois d’août dernier  dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel  et des équipements militaires. Mme Bouaré Fily Sissoko, ancienne ministre de l’Économie et des Finances a été incarcérée dans la même affaire. Quid de Mamadou Camara, ancien ministre de la Communication et de l’Économie Numérique et ancien directeur de cabinet de la présidence. Pour le moment, ce sont ces trois ministres du régime IBK qui se trouvent actuellement au gnouf.

Si cette lutte continue, beaucoup d’anciens ministres iront en prison. Il y a trop d’affaires qui sont sur la table de la justice. Les anciens dignitaires du régime d’IBK continuent toujours à être auditionnés au pôle économique et financier. Selon nos informations, certains ont commencé à quitter le pays par voie terrestre.

La lutte contre la corruption et la délinquance financière bat son plein en cette période de transition et elle devrait se poursuivre pour mettre  fin à l’impunité dans notre pays. Elle est  la cause de nombreux problèmes du Mali.

D. Sanogo   LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils