vendredi 3 décembre 2021
Accueil | Politique | L’ORGANISATION DE LA CONFERENCE NATIONALE ET LA RENCONTRE AVEC LES FORCES VIVES : Les gestes d’IBK qui peuvent sauver la nation

L’ORGANISATION DE LA CONFERENCE NATIONALE ET LA RENCONTRE AVEC LES FORCES VIVES : Les gestes d’IBK qui peuvent sauver la nation

Avec la récente série d’audiences accordées aux forces vives de la nation à Koulouba, le président IBK fait un pas de géant vers la réconciliation, la paix et la cohésion sociale.

Les audiences du chef de l’Etat à Koulouba ont commencé avec la réception du chef de file de l’opposition et sa délégation en début septembre. Ensuite, l’un après l’autre, le président IBK a reçu en audience des regroupements politiques de la majorité présidentielle et des formations politiques centristes. Les centrales syndicales CSTM et UNTM ont été « entendues » par le président de la République.
Avec l’ouverture de ce dialogue avec les forces vives de la nation faut-il s’attendre aussi à l’organisation très prochaine des concertations nationales tant sollicitées par l’opposition malienne en vue de trouver une solution définitive à la crise ? L’espoir est permis.
Aux termes des échanges, le thème de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du Processus d’Alger, le nouveau code électoral adopté par l’Assemblée nationale ont été largement discutés par le président IBK et ses hôtes.
Pour l’un des invités, en l’occurrence Soumana Sako, ancien Premier ministre sous la transition en 1991-1992, « les échanges ont porté sur la situation du pays, les grands enjeux et les grands défis qui se posent aujourd’hui à notre peuple ». Il s’est dit prêt à jouer son rôle afin d’aider notre pays à sortir de la crise qu’il vit depuis plusieurs années.

Et comme si les bonnes choses ne viennent jamais seules, le président IBK a fait savoir au peuple malien l’organisation de la conférence d’entente nationale. Les termes de référence étant déterminés, c’est certainement une question de jour, car elle se tiendra d’ici fin décembre 2016, a indiqué le chef de l’Etat. Cette annonce qui a été faite à New York lors de son intervention devant le Conseil de sécurité de l’Onu au sujet de la crise sécuritaire malienne et sur l’état de la mise en œuvre de l’accord, va certainement inviter l’opposition à mettre de l’eau dans son vin. Elle qui pense farouchement que cette conférence est la seule option pour sortir le Mali de l’ornière. Comme stipulé dans l’accord « la Conférence d’entente nationale qui se tiendra prochainement sera une opportunité pour renforcer l’appropriation du processus de paix par l’ensemble des couches de la société malienne et de trouver une solution aux revendications de longue date exprimées par certaines communautés. »

D. K LA SIRENE | lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Affaire des ristournes détournées des cotonculteurs: Bakary Togola et ses coaccusés attendent désormais une réparation    

   Bakary Togola, le grand paysan, et ses co-accusés sont désormais libres  comme le vent …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils