jeudi 14 novembre 2019
Accueil | Votre opinion | Les nouveaux colons : de l’AOF à l’empire salafiste

Les nouveaux colons : de l’AOF à l’empire salafiste

 

Dans cette tribune, le citoyen Ibrahim Keita dénonce l’obscurantisme presque collectif autour de certaines difficultés du moment et dont  l’extérieur semble le principal planificateur. À ses dires dans cette note dont nous vous proposions l’intégralité, les chefs terroristes dont Iyad ag Ghali, Amadou Kouffa ou encore Walid Sarahoui « ne sont que les tentacules de la pieuvre du parti de l’étranger ».Bref, lisez !

« À l’heure où certains sont encore à lutter contre l’ancien colonisateur, les casques coloniaux sont remplacés par des imams extrémistes prêchant une idéologie étrangère et prédatrice. 

Autre visage, même volonté impérialiste !

Au Burkina, au Mali, de Mopti à Djibo, les peuples célèbrent avec une légitime fierté leurs indépendances et leur rejet de l’idéologie colonisatrice. Fini les humiliations, enfin maîtres chez nous ! L’éleveur Peuhl, le chasseur Dogon, l’ouvrier de Bamako ou le fonctionnaire de Ouaga travaillent pour l’avancement de leur projet national, en bons voisins, chacun chez soi, mais hospitalier, on n’est pas des bêtes ! Après tout c’est ça l’esprit Africain, le vivre ensemble.

Oui, mais voilà…, certains n’en peuvent plus de vivre sans Maître ! Ils ont besoin de ramper, effrayés par la liberté, appelant un nouveau joug sur leur nuque veule ! Les tyrans n’ont qu’à entrer par cette porte ouverte, tels des hyènes autour de la carcasse de l’honneur de ces traitres à l’Afrique. Il faut nommer l’ennemi : le djihadisme et ses pratiques satellites (salafisme, wahhabisme…) ! Cette idéologie qui pervertit nos traditions séculaires de vie en communauté et prétend imposer un mode de vie venu de lointains royaumes extrémistes gavés de pétrole.

Iyad ag Ghali, Amadou Kouffa ou encore Walid Sarahoui ne sont que les tentacules de la pieuvre du parti de l’étranger, cette internationale terroriste avide d’imposer ses vues et ses normes, sans faire cas de la volonté des habitants… Ça vous rappelle quelque chose ? On passe de « nos ancêtres les Gaulois » à « mets ta burqua ! ». Mais à la fin, on va se laisser chicoter plutôt que de forger son destin !

Nous avons dit non aux colonisateurs, disons non à la pieuvre wahhabite et ses compromissions infinies avec la racaille terroriste ! Disqualifions ses relais à Bamako comme à Djibo ! Pluralité et coopération sont les valeurs que nous avons et garderons ! »

Ibrahim Keïta

NB : Les titres et le chapeau introductif sont de la Rédaction

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Lettre ouverte de Dr Mahamadou Maïga au Président IBK (suite et fin): « Depuis septembre 2013, votre présidence a été caractérisée par un manque réel de vision politique pour le Mali »

      Par ailleurs, dans le cadre des relations militaires entre le Mali et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils