jeudi 9 avril 2020
Accueil | Politique | Les législatives au Mali: Un combat rude entre Oumar Mariko et Sidiki N’fa Konaté à Kolondièba

Les législatives au Mali: Un combat rude entre Oumar Mariko et Sidiki N’fa Konaté à Kolondièba

Les législatives s’annoncent de plus belle pour le 29 mars prochain dans notre pays. À Kolondièba, en troisième région, un habitué et un puissant néophyte s’affrontent pour une chaise au sein de la grande chambre des représentants du peuple, l’hémicycle. Mariko et Sidiki N’fa nous promettraient le suspense dans le cercle

 

De quoi aurait-il peur ? Que craindrait-il ? S’avouerait-il vaincu d’avance ? À la réponse de ces pertinentes interrogations se trouveraient les véritables enjeux de ces législatives qui s’annoncent palpitantes et qui offriraient des retournements de situation dans le cercle de Kolondièba. La fin d’une époque, je suppose. Les électeurs du cercle devront en effet, choisir leurs représentants au sein de la grande chambre des représentants du peuple, l’hémicycle. Entre Oumar Mariko et Sidiki N’fa Konaté, le suspense serait sans doute au comble. Ces électeurs voudront clairement et assurément un changement dans la progression politique de leur commune. L’ancien patron de l’ORTM aurait, semble-t-il, le soutien de la majeure partie de la population du cercle de Kolondièba. Il aurait la confiance de ses pères et de la jeunesse. Une confiance prépondérante qui s’est installée depuis quelque temps. Celle-ci serait consolidée par les nombreuses réalisations qu’il a faites par ses propres moyens, les infrastructures sociales et autres, en faisant le lobbying auprès de ses partenaires, en faveur de Kolondièba. Et c’est pourquoi, après de nombreuses sollicitations de la jeunesse et d’autres organisations sociales du cercle, qu’il a été investi candidat par la section RPM. Sidiki N’fa Konaté ira sur une liste commune avec le candidat de l’URD, Daouda Moussa Koné. Chose qui explique sans doute la fusion des deux partis. Sa candidature engendrerait la panique chez certains de ses adversaires, notamment Dr Oumar Mariko qui depuis de nombreuses années est réélu à Kolondièba. Craindrait-il Sidiki Konaté, le nouvel atout politique et l’espoir de sa commune ? On aura bien sûr des raisons de se poser la question. Dr Mariko aurait également de quoi craindre son adversaire ? Car le parti SADI à travers son président et d’autres organisations politiques avaient récemment demandé le report des législatives du 29 mars prochain pour cause d’insécurité grandissante dans le pays. Cette demande express serait-elle une excuse pour éviter ce combat électoral rude qui s’annonce ? S’avouerait-il vaincu d’avance ? Attendons les résultats du scrutin. 

Moriba DIAWARA

Malick Diancoumba

Voir aussi

2ème tour des élections législatives en CII : La liste conduite par Katio part favorite !

Le résultat du 1er tour des élections législatives du dimanche 29 mars 2020 a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils