mardi 6 décembre 2022
Accueil | Nos régions | L’EID s’ouvre aux régions de Ménaka et Taoudéni

L’EID s’ouvre aux régions de Ménaka et Taoudéni

Deux jours après la présentation du rapport annuel des activités de ses services, le Médiateur de République a organisé une conférence de presse le 30 juin 2017 dans ses locaux. C’était à l’occasion du lancement de la 22e session de l’espace d’interpellation démocratique (EID). Elle était animée principalement par Mahamadou Sissoko secrétaire permanent de l’EID.
L’Espace d’interpellation démocratique (EID) est forum qui se tient les 10 décembre de chaque année depuis 1994. Pour cette 22e session, le Médiateur de la République informe le public malien sur les objectifs, la date d’ouverture et de clôture de dépôts des dossiers et les modalités de participation à ses travaux.
La date d’ouverture des dossiers est fixée au samedi 1er juillet et la clôture est prévue au 30 septembre. Pour faciliter l’exercice aux plaignants, le secrétariat permanent assure la réception des interpellations à soumettre à l’examen de la commission préparatoire. Pour participer à l’exercice, il existe deux conditions.
La première concerne la forme de l’interpellation qui doit être écrite en langue officielle ; être lisible ; observer les formes de la politesse démocratique ; avoir un intérêt individuel ou collectif ; mettre en cause une administration de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics ou tout organisme investi d’une mission de service public et avoir été examinée au préalables par la structure incriminée ou ses démembrements.
La seconde condition porte sur le fond. L’objectif de l’interpellation doit concerner trois types d’actes. Les actes attentatoires aux droits de la personne humaine que sont les atteintes à la vie, aux libertés, à la sécurité et à l’intégrité physique ; les cas de tortures ; les cas de sévices ou de traitements inhumains, cruels, dégradants ou humiliants.
Les actes d’injustices de nature discriminatoires et d’inégalités. Enfin les actes de dysfonctionnements de l’Administration ; le non-respect de la légalité ; les violations du principe de bonnes gouvernance ; la violation du principe de bonne administration et la violation de justice et d’équité.
La saisine de l’EID est simple, directe et gratuite. Il n’est pas exigé que l’interpellateur soit de nationalité malienne. Des dispositions ont été prises pour la 22e session à venir car le secrétariat entend renforcer la communication.
En plus des conférences de presse, tous les canaux de communication y compris la presse en ligne seront concernés au cours de cette campagne. L’accent sera également mis sur les langues parlées dans chaque localité ainsi que la prise en charge dans le programme des nouvelles circonscriptions administratives de Ménaka et Taoudéni.
M.M LE REFLET

Djibril Coulibaly

Voir aussi

DIEMA: Des Bus attaqués par des bandits armés

Un Bus de transport et un véhicule de la société GREENTEC.sarl ont été la cible d’une attaque par trois bandits armés non identifiés. Ils ont dépouillé tous les passagers de tous leurs biens et tiré sur la voiture. Le véhicule de la société a été emporté par eux, selon des sources. La scène s’est déroulée en début de semaine à Dalibera, un village situé sur l’axe Sandaré-Diéma. La première région administrative, Kayes et ses environs, notamment le cercle de Yélimané, Kéniéba, Kita, Diéma sont victimes d’attaques terroristes ces derniers temps. L'un des véhicules de la société Africa GREENTEC.sarl et un car de transport ont, en début de semaine à Dalibera, un village situé sur l'axe Sandaré-Diéma, été la cible d’une attaque. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils