dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Politique | Le Comité de l’égal accès aux médias d’État opte : Un débat contradictoire de 10 candidats à l’élection présidentielle interdit à l’ORTM

Le Comité de l’égal accès aux médias d’État opte : Un débat contradictoire de 10 candidats à l’élection présidentielle interdit à l’ORTM

La salle de conférences de la Maison de la presse a servi de cadre à une conférence de presse organisée par le Comité d’organisation des débats électoraux  pour le scrutin présidentiel du 29 juillet 2018 pour dénoncer l’interdiction d’un débat contradictoire d’une dizaine de candidats à l’ORTM. Ce fut le lundi 23 juillet 2018, sous l’égide de Dramane Aliou Koné, Président de la Maison de la presse, en présence des membres du Comité de pilotage de ces débats électoraux.

C’est cette décision que les organisateurs ont voulu dénoncer à travers cette conférence de presse.

Pour permettre à la population malienne de mieux connaître ceux qui aspirent à la Magistrature suprême du pays, d’une part, et,  d’autre part, donner l’occasion à ceux-ci de mieux s’expliquer et défendre leurs projets de société, le Comité de Pilotage des Débats contradictoires, multiplient les initiatives et activités concrètes devant permettre à tout un chacun de s’expriment librement et dans les mêmes conditions en ce qui concerne le temps d’antennes à l’adresse de l’électorat national.

Dans ce cadre, une émission meublée de débats contradictoires devrait se tenir du vendredi 20 au dimanche 22 juillet. Mais la rencontre n’a enregistré que la participation de 10 candidats sur les 24. Cela, pour des raisons diverses. Mais, contre toute attente, le Comité de l’Égal Accès aux Médias d’État s’est opposé à la diffusion de ces Débats par l’ORTM. Par conséquent, les organisateurs de ce débat ont dénoncé à travers cette conférence de presse cette décision.

Il faut noter que notre chaine nationale, longtemps accusée de partie prise, a été cette fois au four et au moulin pour la bonne marche de ces débats.

De ce fait, des négociations sont en cours pour la diffusion de ces débats afin que les Maliens soient dans leurs droits, qui est  d’être mieux informés à travers les organes d’Etat aussi.

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Paris et Bamako à couteaux tirés: Choguel jouerait à un jeu politiquement dangereux ?    

  De son intervention à la tribune des Nations-Unies en septembre à ses récentes déclarations …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils