mercredi 28 octobre 2020
Accueil | Politique | La Situation Socio-Politique : le M5 se résigne-t-il en catimini

La Situation Socio-Politique : le M5 se résigne-t-il en catimini

Driblé, floué ou même mis au second par le CNSP dans toutes les grandes décisions dans l’organisation de la transition politico-militaire, le M5-RFP aurait finalement ramassé ses armes, les garder, pour préparer les futures élections présidentielles de 2022.

 

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux le 6 octobre dernier, à la suite d’une réunion importante, disent-ils, du comité stratégique du M5, relative à la formation du gouvernement de la transition, le M5 montrait son mécontentement : « Le M5-RFP, malgré des tentatives répétées de marginalisation, conscient de ses responsabilités, réaffirme sa détermination à faire aboutir son combat pour un Mali nouveau. » Et que : « pour ce faire, le M5-RFP, fort de l’engagement de toutes ses composantes, sans exclusive, à œuvrer inlassablement pour la réussite du processus du changement, appelle ses Militantes, Militants et Sympathisants à rester mobilisés dans l’attente de ses mots d’ordre pour une rupture véritable avec l’ancien système, pour un changement réel par la Refondation du Mali, » précise ledit communiqué. Cette volonté de faire changer les choses au Mali ; d’où la refondation de notre nation. Mais hélas, elle conduirait à la résignation, pourquoi pas, à un consensus avec l’espoir d’intégrer le Conseil National de la Transition (CNT) qui verra bientôt le jour pour en effet assurer le rôle des députés. Mais sauf que là, ils perdront aussi, car la présidence de cet organe sera sans l’ombre d’un doute assurée par un militaire. Tout porte à croire que le Colonel Major Malick Diaw, l’un des membres influents du Comité Nation  Pour le Salut du Peuple (CNSP), sera l’heureux élu à la tête de cet organe de la transition. Ce dernier étant le seul pour l’instant n’ayant pas occupé un poste important.  Le M5 – RFP devrait alors se résigner, s’obliger à trouver un consensus pour au moins intégrer le CNT et en être un des membres. Dr Choguel Kokala Maïga, président du comité stratégique d’un M5 disloqué et mourant pour de bon, devra sans ambages changer de méthodes pour espérer gagner quelque chose. Gagner! Oui, évidemment

L’intention de chacun est connue ; quête perpétuelle des intérêts, pas commun, mais ce que tout le monde sait et reconnait en nos politiques maliens. Cette résignation serait une obligation pour eux ; dans la mesure où les choses se font par leur mis à l’écart.

Moriba DIAWARA

Malick Diancoumba

Voir aussi

LE M5-RFP FOURBIT SES ARMES : est-ce la fin de la trêve et le début de la nouvelle bataille?

Les leaders du Mouvement du 5 juin Rassemblement des forces Patriotiques étaient en réunion le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils