lundi 17 mai 2021
Accueil | Important | LA PRIMATURE TOUJOURS EN POINT DE MIRE : Mohamed Ag Erlaf et Soumeylou B. Maiga dans un duel à distance pour séduire IBK

LA PRIMATURE TOUJOURS EN POINT DE MIRE : Mohamed Ag Erlaf et Soumeylou B. Maiga dans un duel à distance pour séduire IBK

Le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf et le ministre secrétaire Général de la Présidence Soumeylou Boubéye Maiga, en tête de course pour la Primature, se font la guerre à distance pour séduire le Président de la République. Ils sont tous à la manœuvre pour gagner la confiance d’IBK. Le premier M. Mohamed Ag Erlaf tient à organiser les communales en dépit de l’insécurité, de la partition de fait du territoire et de la présence massive dans les pays voisins du Mali de nombreux réfugiés. M. Soumeylou Boubèye Maiga par ses déclarations lors du 4ième congrès ordinaire du RPM et surtout le retrait des députés ASMA-CFP du groupe parlementaire ADEMA. Les analystes pensent que ce geste politique de Boubèye n’est pas innocent dans la reconquête de la confiance d’IBK pour la Primature. Arriveront-ils à convaincre IBK ? N’y-a t-il pas un troisième larron tapis dans l’ombre ?
Le « Matignon » malien est convoité depuis quelques mois maintenant par deux proches du Président de la République, à savoir Mohamed Ag Erlaf et Soumeylou Boubèye Maiga. Ces deux grosses pointures se livrent à des opérations de séduction du Président de la République pour gagner sa confiance et enlever le précieux Jackpot. Ils n’excluent aucun moyen et ne se privent d’aucune occasion pour engranger des points. C’est ainsi que le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, M. Mohamed Ag Erlaf a juré d’organiser les communales en dépit et contre tout. Si ces élections ont lieu le 20 Novembre 2016 sans anicroche et avec succès, il aura réussi là où son prédécesseur, Abdoulaye Idrissa Maiga, a échoué et franchirait ainsi un pas de géant vers la normalisation du pays. Donc, sa nomination à la primature pourrait dépendre de la bonne organisation des élections communales.
Quant à son concurrent, Soumeylou Boubèye Maiga, il multiplie lui aussi les actions de séduction à l’égard du Président IBK. A la surprise générale, Soumeylou Boubèye Maiga a martelé avec forte conviction la nécessité d’assurer la réélection d’IBK en 2018 dans son discours à l’ouverture du 4ème congrès du RPM. L’étonnement de la classe politique, pour qui connait le parcours de l’homme et ses vieux combats au sein de son ancien parti l’ADEMA, est sans nul doute la mise sous le boisseau de sa propre ambition présidentielle. Comme si cette déclaration de bonnes intentions ne suffisait pas, M. Maiga, lors de la dernière rentrée parlementaire, a tout simplement retiré ses quatre députés du groupe parlementaire ADEMA-ASMA pour rallier son ancien groupe, l’APM, Alliance Pour le Mali. Pour certains, il semble soupçonner son ancien allié ADEMA de mettre deux fers au feu. Pour rappel, Soumeylou Boubèye et IBK avaient divorcé après quelques mois de mariage de raison pour une divergence de point de vue sur la gestion de la crise de Kidal. C’est la dernière nomination de Soumeylou au Secrétariat général de la Présidence qui a mis fin à la brouille et scellé une union dont tout indique qu’ils achèveront ensemble ce premier quinquennat. Ce qui a permis à M. Maiga de remettre sur la table le vieil accord qui se serait passé entre les deux hommes avant l’élection présidentielle où le candidat IBK avait promis à SBM le poste de Premier ministre qu’il méritait mieux que Moussa Mara.
En somme, sans être frontale et ouverte, c’est une véritable guerre froide, une bataille à distance par actes interposés que se livrent le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat Mohamed Ag Erlaf et le ministre secrétaire général de la présidence Soumeylou Boubèye Maiga, pour gagner la confiance d’IBK. Quant à l’actuel locataire de la primature, il attend impatiemment et observe la scène autour de lui avec philosophie.
Youssouf Sissoko
youssouf@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Affaire d’outrage aux magistrats: Me Kassoum Tapo appelle les fans de Ras Bath à se calmer

Le procureur du Tribunal de grande instance de la Commune V a décerné un mandat …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils