mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Politique | La Ministre Nina Walet Intallou : De Kidal au RPM à Bamako

La Ministre Nina Walet Intallou : De Kidal au RPM à Bamako

Décidément, au Mali, le ridicule n’a jamais tué personne. Et, pour cause, la Ministre Nina Walet Intallou, vient de se doter d’un club de soutien en son nom. Mais, ce club de soutien a pour  but purement électoraliste. Il s’agit d’œuvrer activement à  la réélection du Président Ibrahim Boubacar Kéïta. Si, hier Kidal était adémiste, de nos jours c’est un fief déguisé des Tisserands au pouvoir. 

En effet, à l’instar du Ministre Ben Kattra, le Club Nina Walet Intallou est déjà sur le terrain. Tant à Kidal qu’à Bamako. Ce, en concourant à la magnification du mandat IBK, candidat à sa propre succession à la course pour la location du palais de Koulouba durant le quinquennat 2018-2023.

Sans ambages, notre Kidaloise déclare: «Nous soutenons la candidature du Président IBK ; car, il est un capitaine qui a pu redresser le Mali. Nous  attendons sa main experte pour parachever l’œuvre de construction du Mali qu’il a commencé déjà pour la stabilité du pays».  Mais, de quel Mali ou de quel pays parle la Ministre Nina Walet Intallou? Elle qui, avec tous les privilèges budgétaires qu’elle gère à sa guise à la tête d’un Département asphyxié, n’est jamais parvenue à innover pour sortir le secteur du tourisme malien du gouffre. Surtout le substrat existe déjà. Donc, ne serait-ce pour elle qu’organiser les acteurs autour, par exemple, des ziharas et du pèlerinage des chrétiens sur Kita, du tourisme religieux interne.

Cette activité touristique dite halal exploitable pourrait-elle servir le  secteur touristique dans notre pays ? Certainement pas. Le rôle du tourisme interne pour notre économie nationale doit être développé au lieu de se limiter  aux seuls secteurs  de l’hôtellerie, des transports,  de l’Art culinaire, etc. Les retombées économiques du tourisme au plan interne peuvent  fournir des éléments d’appréciation pour la conduite des politiques économiques et de relance des activités face aux crises. Mme Walet aurait dû comprendre que  le tourisme interne ou de proximité peut devenir un élément moteur en faveur d’une croissance économique stable et durable. Donc, il aurait fallu que  la politique nationale d’accompagnement soit mise en place par elle. En plus, le tourisme de proximité peut être  un élément essentiel de la constitution du PIB et de la création d’emplois. Et le tourisme interne permettra aux  populations locales de bénéficier d’infrastructures durables qui peuvent entrainer avec lui beaucoup de rendez-vous, comme dans les domaines de l’Artisanat.

Lors de cet événement « club de Nina », on enregistre la présence de plusieurs membres du Gouvernement dont Maouloud Ben Kattra, Arouna Modibo Touré, Mme Kane Rokia Maguiraga, Zoumana Mory Coulibaly, Amadou Koïta, des Députés Haïdara Aïssata Alassane Cissé, Moussa Timbiné et des leaders des groupements féminins et la nouvelle Ambassadrice du Mali en Allemagne, Mme Oumou Sall Seck.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Vers la saisie des biens des fils d’IBK: Un acolyte de Bouba visé par des enquêtes   

  La lutte contre la corruption au Mali prend, depuis le début de la seconde …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils