mardi 29 novembre 2022
Accueil | Economies | LA MECANISATION DE L’AGRICULTURE EN MARCHE AU MALI

LA MECANISATION DE L’AGRICULTURE EN MARCHE AU MALI

Le conseil des ministres du 27 septembre a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif à l’acquisition de matériels et équipements agricoles au titre de la campagne agricole 2017-2018 au profit du ministère de l’Agriculture. Ce marché concerne l’acquisition de cent (100) tracteurs et accessoires, de cinquante (50) chevaux et de deux cent (200) tracteurs et accessoires. Le marché est conclu entre le gouvernement de la République du Mali et le Groupement Mali/Tracteur/Toguna SARL pour un montant de 4 milliards 537 millions 100 mille francs CFA toutes taxes comprises et un délai d’exécution de quatre-vingt-dix (90) jours. L’acquisition des tracteurs permettra d’améliorer la production et la productivité agricoles en facilitant l’accès aux équipements à un plus grand nombre d’exploitants agricoles. L’exécution de ce marché s’inscrit dans le cadre du Programme de subvention des équipements agricoles dont l’objectif est de contribuer à la sécurité alimentaire, à la réduction de la pauvreté et à la promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural. Elle participe également à la mise en œuvre des orientations stratégiques de la Politique de développement agricole en matière de mécanisation agricole. Lors de ses différentes tournées à l’intérieur du pays, le ministre de l’Agriculture a été fortement interpellé par les agriculteurs par rapport à l’insuffisance des équipements agricoles. Celui-ci a toujours assuré que la mécanisation de l’agriculture est inscrite dans les priorités du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, depuis son accession à la magistrature suprême en 2013. Et la conclusion de ce marché est une preuve de la détermination d’IBK à tenir sa promesse. C’est en 2015 qu’IBK a fait l’amorce de la réalisation de sa promesse à l’égard des agriculteurs en mettant à leur disposition 1000 tracteurs subventionnés à 50%. La volonté du gouvernement, selon le ministre de l’Agriculture, Dr. Nango Dembélé, est de porter le taux de mécanisation de l’agriculture malienne (qui est actuellement à moins de 5%) à plus de 60%. D’ores et déjà, l’incidence de la subvention des équipements agricoles par le gouvernement est visible et remarquable sur le terrain. Toute chose qui explique la forte sollicitation de ces équipements par les agriculteurs maliens.
lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

La Côte d’Ivoire consolide son statut de pays le plus riche d’Afrique de l’Ouest

Après avoir réussi l’exploit de dépasser le Ghana et le Nigeria, aux richesses naturelles considérablement …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils