mercredi 1 février 2023
Accueil | Nos régions | Kidal : Probable retour de l’administration à partir du 20 juillet

Kidal : Probable retour de l’administration à partir du 20 juillet

C’est un communiqué signé de la cellule de communication de la primature qui le dit. Le mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) sera effectivement présent à Kidal, la ‘‘seule des trois régions jusqu’ici réfractaires à son installation.’’ Cette décision, indique-t-on dans le communiqué, a été prise à l’issue d’une journée d’évaluation de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Ladite rencontre a lieu à la primature le vendredi 23 Juin sous l’égide du premier ministre Abdoulaye I. Maiga et en présence des représentants des groupes armés et autres partenaires impliqués dans le processus.
Le bataillon MOC de Kidal, comme ceux de Gao et Tombouctou (pas encore installé pour Tombouctou), est de 600 hommes, soit 200 éléments pour chacune des trois parties composantes : La CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad), la Plate- Forme et l’armée malienne.
L’opérationnalisation ou l’installation du MOC à Kidal ‘‘est un prélude au redéploiement de l’armée reconstituée’’, indique le communiqué. Selon le même document, après le MOC le 20 Juillet, la ville de Kidal accueillera son gouverneur le 31 du même mois. Le gouverneur et les autorités de Taoudenit seront aussi installés dans un bref délai après l’étape kidaloise, toujours selon le communiqué de la primature.
Dans ces localités du pays, notamment à Kidal, l’administration et l’armée malienne sont absentes depuis mai 2014 à la suite de la visite controversée de M. Moussa Mara, alors premier ministre. Ce retour annoncé pour le 20 juillet, si ça a lieu cette fois-ci, pourrait relever toute équivoque sur la question d’atteinte à l’intégrité du territoire. Et le référendum annoncé pour dans les prochains pourrait se tenir sans grande contestation.
LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

DIEMA: Des Bus attaqués par des bandits armés

Un Bus de transport et un véhicule de la société GREENTEC.sarl ont été la cible d’une attaque par trois bandits armés non identifiés. Ils ont dépouillé tous les passagers de tous leurs biens et tiré sur la voiture. Le véhicule de la société a été emporté par eux, selon des sources. La scène s’est déroulée en début de semaine à Dalibera, un village situé sur l’axe Sandaré-Diéma. La première région administrative, Kayes et ses environs, notamment le cercle de Yélimané, Kéniéba, Kita, Diéma sont victimes d’attaques terroristes ces derniers temps. L'un des véhicules de la société Africa GREENTEC.sarl et un car de transport ont, en début de semaine à Dalibera, un village situé sur l'axe Sandaré-Diéma, été la cible d’une attaque. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils