vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Politique | JEAMILLE BITTAR: « Il faut recomposer le CNT »

JEAMILLE BITTAR: « Il faut recomposer le CNT »

 

 

Après l’adoption de la loi électorale par les membres du CNT, le parti de Jeamille Bittar dit garder sa position, néanmoins, il prévoit qu’il ne se reconnait pas dans le contenu de cette nouvelle loi.

Dorénavant, nous voilà dans un schéma ‘’à la balle au rebond’’. Hier, c’était le même clan qui défendait que le Premier ministre passe devant un parlement légitime pour la présentation son action gouvernementale son bilan à la tête du Gouvernement. Aujourd’hui que son programme sur la loi électorale a été examiné, on revient à qualifier ce même parlement de caduc. C’est de regarder la population avec un œil de démon.

Interrogé par un journaliste de la radio énergie FM, monsieur Bittar se dit sidéré de voir que le CNT a mis des amendements sur la loi électorale initiale, et propose à un retour à l’ancien système dans l’organisation des élections en incluant l’administration dans la nouvelle loi. Cependant, il demande le remplacement du CNT par une assemblée constituante, et la dissolution de la constitution. Ce, pour procéder à la réécriture d’une nouvelle Constitution et enfin mettre en place une loi électorale en due forme. C’est-à-dire ce qui va avec idéologie de la refondation de l’État.

Par ailleurs, si le Gouvernement avait écouté la classe politique ou si le président avait procédé à la nomination d’un Gouvernement de mission depuis le commencement de la transition, on ne serait pas là à crier de gauche à droit pour la réussite de la transition. Mais au lieu cela, on a préféré jouer au jeu du clanisme avec la vie de la nation.

Maintenant, comme la situation semble les échapper, on chercherait à faire porter le chapeau par quelqu’un d’autre. En tout cas, nous savons tous que la fin d’une transition s’achève avec les élections et qui dit l’élection parle de politiques qui ont aussi besoin du peuple. Donc, qu’on laisse le sort des politiques à la population. On veut faire  croire dans ce pays que tout ce qui s’est passé est l’œuvre des seuls politiques. Nous sommes tous concernés par l’échec de la démocratie dans ce pays sinon, il y a des pays qui n’ont  pas connu de coup d’État et pourtant la démocratie existe. Nous devrons nous mettre ensemble pour la construction du bateau Mali.

Lansine COULIBALY  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CANDIDATURE À LA PROCHAINE PRÉSIDENTIELLE: La caution fixée à 25 000 000 FCFA

  Parallèlement à ce qu’on imaginait du changement dont les gens parlaient, c’est la poudre …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils