jeudi 5 décembre 2019
Accueil | Education | Intégration des contractuels dans la Fonction publique: La FSEG dénonce une marginalisation !

Intégration des contractuels dans la Fonction publique: La FSEG dénonce une marginalisation !

 

Le 30 aout, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr Mahamadou Famanta, dans un communiqué, a annoncé l’intégration du personnel contractuel des administrations universitaires dans la Fonction Publique. N’ayant obtenu que 4 candidats admis suite à ce test d’intégration, représentant 1% de ses candidatures, le Collectif des Doctorants et des Enseignants Vacataires de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (CDEV-FSEG),  a tenu un point de presse, le vendredi 13 septembre pour faire des dénonciations. L’évènement  était présidé par le porte-parole du CDEV-FSEG, Abdoulaye N’Tigui Konaré, au milieu de ses collègues.

Dans son intervention, M. Konaré a souligné que leur collectif a organisé une assemblée générale le lundi 9 septembre afin de se pencher sur les résultats du test d’intégration des vacataires à la fonction publique.

Selon lui, à l’issue de cette A.G, il a été constaté avec amertume que la FSEG, qui est pratiquement la plus grande faculté du Mali, en termes d’effectifs d’étudiants (plus de 24 000) et d’enseignants vacataires (plus de 100), ne se retrouvent qu’avec 4 candidats admis au test. Ces 4 admis, dit-il, ne représentent que 1% des vacataires de la FSEG.

D’après lui, l’organisation de ce test fait l’objet de plusieurs contestations tant sur le fond, que sur la forme. De ce fait, il dira que le collectif des Doctorants et Des Enseignants Vacataires de la Facultés des Sciences Economiques et de Gestion (CDEV-FSEG), a décidé de faire un certain nombre de propositions afin de remédier au manquement constaté lors de ce test.

« Nous proposons comme solutions : le report de ce test afin de réviser la liste des personnes retenues pour passer le test ; permettre la participation de tous les vacataires de la FSEG, qui réalisent plus de 70% des tâches pédagogiques de cette faculté ; l’organisation sans délai d’un concours national de recrutement des assistants en fonction des besoins réels des différentes facultés. En outre, nous allons passer par tous les moyens légaux pour défendre nos intérêts » a-t-il déclaré.

Ensuite, il a souligné que les syndicats avaient demandé au gouvernement malien l’intégration des contractuels payés sur fonds propre des universités.

D’après lui, de façon déplorable plusieurs personnes, qui ne sont ni contractuelles, encore moins vacataires, ont miraculeusement leur nom sur cette liste. « A la suite de tous ces constats, nous avons adressé une correspondance le même jour par voie hiérarchique au Recteur de l’USSGB avec ampliations au MESRS et au Décanat de la FSEG pour demander la participation de tous les vacataires de la FSEG à ce test » a-t-il déclaré.

Par Mariam SISSOKO LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Moussa Niangaly, Secrétaire Général de l’AEEM: « À quoi ça va nous servir d’étudier au Mali tant que nos Diplômes ne sont pas reconnus de la Fonction Publique ?»  

  Les sortants d’une dizaine d’Universités ne veulent plus croiser les bras face à leur  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils