samedi 28 novembre 2020
Accueil | Politique | Grogne politique : Le M-5 RFP semblerait mettre de l’eau dans son vin!

Grogne politique : Le M-5 RFP semblerait mettre de l’eau dans son vin!

La dissolution immédiate de l’Assemblée nationale ; la mise en place d’un organe législatif de transition ; le renouvellement intégral des membres de la Cour constitutionnelle ; la mise en place d’un gouvernement de Transition. Ce sont là, entre autres conditions posées par le mouvement du 5 juin dans le cadre de sa lutte pour un Mali nouveau. Il l’a fait savoir hier au cours d’une conférence  de presse tenue au sein du siège de la CMAS. Le M-5 RFP prévoit également une manifestation le vendredi 10 juillet prochain.

 

En plus des revendications citées ci-dessus, il est aussi question de l’adoption d’une Feuille de route de refondation de l’État et de sauvegarde de la

Démocratie, de l’unité nationale, de la paix et de la cohésion sociale, assortie d’un chronogramme précis, à l’issue de concertations nationales ouvertes à toutes les forces vives de la Nation ; le respect des textes relatifs au droit et à la liberté syndicale, à la justice sociale et aux engagements entre les parties ;

L’adoption d’un pacte pour la stabilité sociale, la sécurité, la croissance et le développement ; l’adoption d’un mécanisme de suivi-évaluation annuel ; le détachement des services exécutifs de l’État de la présidence de la République.

Il est également prévu un accord politique sur l’ensemble de ces points qui seront signés avec des garanties de mise en œuvre jusqu’à la fin du mandat en cours. Le M5-RFP exige également la libération du Chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla CISSE, victime d’enlèvement depuis plusieurs mois. Ces revendications ont été évoquées dans un document signé par les différents partis du mouvement.

À défaut de la satisfaction de ces différents points, les opposants au régime de Ibrahim Boubacar Keita comptent organiser une grande manifestation le vendredi 10 juillet à venir.

Il faut rappeler que cette décision du M5 fait suite à de nombreuses interventions de personnalités nationales et internationales pour une décrispation de la situation.

Le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a été enclenché pour obtenir la démission du président Ibrahim Boubacar Keita et son régime, selon eux responsables des maux qui menacent aujourd’hui le Mali dans son existence même en tant que Nation, État, République et Démocratie.

Haidara

Malick Diancoumba

Voir aussi

Transition politico-militaire : le M5 serait-il en mesure de faire autrement?

Depuis le début de cette transition, un mauvais  vent accompagnait la bonne continuité de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils