samedi 11 juillet 2020
Accueil | Politique | Grâce présidentielle : Bandiougou Doumbia et 399 autres prisonniers libérés ou échangés ?

Grâce présidentielle : Bandiougou Doumbia et 399 autres prisonniers libérés ou échangés ?

Le prêcheur Bandiougou Doumbia fait partie des 400 personnes ayant bénéficié de la grâce présidentielle. Cette libération vise à lutter contre le COVID-19 et surtout le désengorgement des prisons très surpeuplées.

De sources officielles, cette grâce a pour objectif de réduire la propagation du COVID-19 dans les centres de détention qui connaissent une surpopulation carcérale.

En effet, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita pour une deuxième fois en deux mois, gracie des prisonniers afin d’éviter la propagation du coronavirus en milieu carcéral. Il y a peu de temps, IBK avait déjà accordé la grâce présidentielle à  plusieurs 1200 détenus en réponse à la demande de libération plaidée par le Haut-commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU, Michelle Bachelet auprès des pays africains. Il avait demandé la libération des prisonniers pour éviter que la pandémie de Covid-19 ne fasse des « ravages » dans les prisons déjà surpeuplées.

 « Il est vital que les gouvernements prennent en compte la situation des personnes détenues dans leur plan d’action de crise », avait conseillé le patron du HCDH.

Malheureusement, certains observateurs voient en cette seconde libération de 400 prisonniers une idée d’échange. Pour eux c’est pour satisfaire à la demande des terroristes que l’on profite de la situation pour parler de grâce. Quand on sait que jusqu’à présent, aucun de coronavirus n’a été signalé en milieux carcéraux, les questions se posent même si la décision est salutaire.

Pour certains, cette libération vise à satisfaire  aux exigences des ravisseurs pour la libération de l’honorable Soumaïla Cissé enlevé le 25 mars 2020 à Nianfunké. Au rang de ces exigences figurent la libération de certains terroristes capturés et détenus dans les prisons et le prêcheur Bandiougou Dombia dont les prêches sont favorables à l’idéologie d’un État islamique. C’est croire que si cette version est vérifiée, alors il est sans doute clair que les terroristes soient bien présents parmi les 400 prisonniers libérés.

C’est la raison pour laquelle plusieurs personnes et des observateurs avisés émettent le doute sur cette grâce présidentielle.

Soulignons que le prêcheur Bandiougou Doumbia avait été incarcéré pour apologie du terrorisme, offense au chef de l’État… Il était celui qui appelait à adhérer à la cause des djihadistes qui écument le centre du Mali. « Je demande aux prêcheurs d’écrire à Iyad et Kouffa pour leur dire qu’ils ont notre soutien…», avait-il soutenu. Il a même appelé les jeunes au djihad contre les « Cafres » en donnant des détails sur la fabrication d’une bombe artisanale.

Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

Moussa Mara : « IBK portera seul la responsabilité de ce qui arrivera… »

Le parti YELEMA le changement a réagi au lendemain de la rencontre entre le Président …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils