dimanche 27 septembre 2020
Accueil | Politique | GOUVERNEMENT : Un malaise dénommé Mohamed Aly Ag Ibrahim

GOUVERNEMENT : Un malaise dénommé Mohamed Aly Ag Ibrahim

En voulant apparaître chaque fois obligatoirement dans l’agenda du chef de l’Etat, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, crée un malaise dans le gouvernement.

Alors que tous les regards se tournaient vers l’organisation du 1er Forum des investissements par le ministère de la Promotion des investissements et du Secteur privé, le ministre du Développement industriel jouait au forcing avec la tenue de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique (JIA).

Ce qui ne passe pas dans la démarche du ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim, c’est son entêtement à bousculer le calendrier du chef de l’Etat. Le chef du département du Développement industriel a reporté la JIA 2017 pour qu’elle soit effectivement présidée par le président IBK. Mais, les proches du chef de l’Etat pensent que la JIA est une simple journée qui ne nécessité autant de propagande et surtout la présence du chef de l’Etat.

Cependant, le jeune ministre propagandiste voulait coûte que coûte la présence d’IBK et de ce fait, il a préféré miser sur la tenue du premier Forum des investissements pour être bien vu dans l’agenda du chef de l’Etat.

Ce que le ministre feint d’oublier, c’est que le forum est une activité majeure de l’agenda du chef de l’Etat et une tribune qui lui permet de parler du Mali et surtout de rassurer les investisseurs. Certes, IBK a accepté de présider la cérémonie d’ouverture de la JIA 2017, mais sans lui accorder toute l’importance que le ministre escomptait.

La JIA qui a été toujours célébrée en quelques heures est devenue une tribune qui a duré toute une semaine sans grand intérêt. Et le ministre de tutelle, en guise de consolation, a réveillé un vieux projet dans les tiroirs en signant une convention avec une société italienne.

Agacés par le comportement du ministre, certains de ces collègues désapprouvent au quotidien l’empiétement d’Ag Ibrahim, qui décidément confond vitesse et précipitation.

C’est véritablement le malaise qu’il crée dans le gouvernement.

Awa Camara LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

FAUX DEBAT DE GENERATION AU SEIN DU M5 RFP : qui veut intenter un procès contre Mountaga Tall, Choguel K. Maiga et Mohamed Ali Bathily ?

Certains jeunes cadres au sein du M5 RFP, assoiffés du pouvoir et en manque d’arguments, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils