lundi 28 novembre 2022
Accueil | Politique | Gestion de la transition: L’unité de vues s’impose     

Gestion de la transition: L’unité de vues s’impose     

 

Ça passe ou ça casse ! Les Maliens doivent oser pour l’unité de vues autour de la transition, autour des questions essentielles de l’État pour que la nation puisse retrouver toute sa place dans le concert des nations. Le succès de cette période transitoire passe sans aucun doute par cela.  

En mettant fin au régime du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, les colonels avaient suscité un réel engouement chez les populations. Mais le désenchantement prend le dessus aujourd’hui. Les crises ne finissent pas de s’enchaîner : de la chute du président Bah Dao et de l’ancien Premier ministre Moctar Ouane, la situation n’est point calme sous le président-colonel Assimi Goïta. La plus dangereuse en vue en ce moment est celle relative au refus catégorique de la classe politique de prendre part aux prochaines assises nationales de la refondation de l’État dont les dates sont déjà connues. Ce refus pourrait déboucher sur une situation peu enviée par le rejet des décisions et résolutions qui seront issues des ANR. Ce serait alors une situation bien plus embarrassante pour le Mali qui cherche à se relever des vieilles, car cela pourrait être une nouvelle multidimensionnelle et grave dont notre pays n’a nullement besoin en ces heures si sombres de son histoire. Seule l’unité de vues autour des grandes questions de la nation devrait être privilégiée pour le bonheur du peuple malien. Il faudrait que tous les Maliens s’unissent pour sortir le pays de l’ornière. Ce n’est, hélas, pas, l’impression que l’on donne.

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Projet de nouvelle Constitution au Mali: Le symptôme d’une véritable refondation : les pouvoirs du Président se renforcent

  Quelles que soient leurs intentions, les militaires au pouvoir au Mali veulent poser des actes. …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils