mercredi 5 octobre 2022
Accueil | Politique | Fourniture d’armements aux groupes terroristes du Sahel: Des pays occidentaux démasqués par Amnesty International

Fourniture d’armements aux groupes terroristes du Sahel: Des pays occidentaux démasqués par Amnesty International

 

Les pays du Sahel en général sont depuis un certain temps menacés par une crise sécuritaire sans précèdent. Et l’ont n’en dit pas le contraire en jetant un regard croisé sur le cas du Mali qui dépasse l’entendement. Mais cette crise sécuritaire s’avère être un complot orchestré par des pays occidentaux avec à leur tête la France juste pour tenter de déstabiliser des pays du Sahel dont le Mali, en fournissant des armes aux groupes terroristes et profiter des ressources économiques de ces pays.

Sale temps pour la France qui, depuis un certain temps, cherche à se blanchir ou à s’innocenter, face aux accusations portées à son encontre en ce qui concerne son implication dans la promotion du terrorisme au sahel et au Mali en particulier. Après la sortie des autorités maliennes qui pointent du doigt la France d’armer les terroristes tout en leur fournissant des renseignements, l’ONG Amnesty International a récemment publié un rapport accablant même si certains voient la démarche de l’ONG en question d’un mauvais œil et doutent de sa sincérité puisque les révélations faites dans ledit rapport ne leur semblent pas nouvelles car sont connues de tous.

Malgré les divergences de vues des observateurs autour de ce rapport d’Amnesty international, les faits révélés après l’analyse de 400 photos et vidéos diffusées par la branche Sahélienne du groupe état islamique et le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans lié au Al-Qaïda du Maghreb islamique, resserrent l’étau autour de la France qui fait le double jeu au Sahel. En effet, ces révélations même si elles sont tardives selon certains observateurs, elles viennent en appui aux éléments de preuve apportés par les autorités maliennes au conseil de sécurité de l’ONU dans le cadre des accusations contre la France. Laquelle est d’ailleurs appelée à promouvoir la paix et non le contraire du fait qu’elle est membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU.

Face à ces révélations accablantes, le Mali peut-il espéré une prochaine saisine de la France par le Conseil de Sécurité de l’ONU ?  Wait and see !

Adama Coulibaly LE NOUVEAU REVEIL

Djibril Coulibaly

Voir aussi

APRES LA CONFIRMATION DE LA COUR D’APPEL DE BAMAKO: Gouagnon Coulibaly bientôt investi président de l’URD

  Aucun obstacle, ni juridique encore moins politique, n’entrave désormais la marche de Gouagnon Coulibaly …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils