vendredi 27 janvier 2023
Accueil | Politique | FLOU AUTOUR DU DÉLAI: Le discrédit pour la transition ?  

FLOU AUTOUR DU DÉLAI: Le discrédit pour la transition ?  

 

 

Les Assises nationales de la refondation ont décidé de la prolongation du délai de la transition, allant de 6 mois à 5 ans. Si ce délai est accepté par la plupart des Maliens, il ne le l’est pas, en tout cas, pour les chefs d’État de la CEDEAO.   

Depuis la fin des Assises nationales de la refondation de l’État en fin décembre 2021, les Maliens sont toujours dans l’attente pour connaitre le délai réel qui va être déterminé pour conduire la suite de la transition.  Pour ces Assises, on le rappelle, on a réuni la majorité du peuple malien.

En désaccord avec les chefs d’État de l’organisation ouest-africaine, depuis l’annonce des sanctions injustement infligées, les autorités actuelles de la transition n’ont toujours pas fait savoir un délai raisonnable pour le reste de la transition. Après la mission de travail de l’ancien de président de la République fédérale du Nigéria, Goodluck Jonathan, aucun accord n’est assorti lors de ces échanges. On attend encore sans grande conviction pour pouvoir trouver un repère solide pour l’avenir de la nation qui souffre.

Si aucune décision n’a filtré de cette médiation publiquement, le Col. Assimi Goïta et sa troupe n’ont jusqu’à présent pas donné une durée précise et raisonnable qui conviendrait indiscutablement, à la partie sous régionale.

Face au dilatoire, l’inquiétude s’installe dans le cœur de nombreux citoyens du pays. Des personnes qui pensent que la conduite des autorités maliennes pourrait conduire à une situation fâcheuse qui n’arrangerait personnes en ces temps-ci, si critiques, si difficiles pour la population.

Alors, si les choses ne se décantent pas si vite, la transition ne sera qu’une espèce de recul sans justification aucune pour l’ensemble des personnes qui ont soutenu sans faille la politique indépendantiste et ‘’refondationniste’’ des militaires. Car c’est toujours le flou qui existe dans l’esprit de nombreux citoyens apolitiques et qui veulent que la situation se normalise pour le bonheur de la nation toute entière.

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Fonds de Garantie du Secteur Privé , Plus de 6 milliards FCFA d’irrégularités financières décelées par le Vérificateur : le DG dans le collimateur de la justice 

  Le Directeur Général du Fonds de Garantie du Secteur Privé (FGSP-SA), Moustapha Adrien Saar,  …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils