dimanche 19 septembre 2021
Accueil | Politique | Fin des agitations et spéculations: Dr Boubou Cissé, désormais membre entier de l’URD

Fin des agitations et spéculations: Dr Boubou Cissé, désormais membre entier de l’URD

Annoncé depuis le mois d’avril comme futur adhérant du parti Union pour la République et la Démocratie, l’ancien premier Ministre Dr Boubou Cissé n’est pas que membre du parti de feu Soumaïla Cissé ; il est désormais l’un des responsables de cette grande formation politique du Mali. De technocrate, Boubou Cissé est décidé à descendre dans l’arène politique pour “rassembler les Maliens autour d’un projet commun’’.

C’est officiel, le Dr. Boubou Cissé est élu secrétaire aux questions économiques de la section URD de Djenné. Les travaux de la conférence de la section étaient présidés par les vice-présidents du bureau national de L’URD Madani Traoré, Belfon Cissé et le Secrétaire général adjoint Gahourou Doucouré.
Pour rappel, il était l’ancien Premier ministre du régime IBK qui a connu toutes les difficultés face à la paralysie du pays rythmé avec les mobilisations. Pour cette aventure, certains veulent par analogie enterrer l’ancien ministre de l’Économie et des Finances dans l’échec ignorant que la meilleure manière de faire un bilan est de recenser les réussites autant que les échecs. Et ces derniers sont d’ailleurs les fondements de toutes réussites futures. “C’est de nos échecs que nous apprenons, c’est d’eux que l’on acquiert de l’expérience’’, dit-on souvent.
En effet, depuis ce weekend, c’est bien clair pour ceux qui veulent en faire débat sur l’appartenance ou non du Dr Boubou Cissé à l’URD comme étant un fait nouveau dans le paysage politique. Si l’appartenance de ce cadre à l’URD fait autant de bruit, c’est lieu de relever l’importance et la force mobilisatrice que l’arrivée de cet ancien Premier ministre peut apporter au parti de Soumaïla Cissé actuellement sous les projecteurs au sujet de la candidature pour la prochaine élection présidentielle. C’est un come-back qui commence par faire peur à la classe politique malienne visiblement au regard de son parcours, son expérience et son influence dans la gestion d’un pays. Il incarne cette confiance aux yeux de l’opinion, mais particulièrement pour les partenaires techniques et financiers du Mali.
Après être définitivement blanchi dans la fameuse affaire de tentative de déstabilisation des institutions, Boubou Cissé ne cache pas son souhait de participer à la construction du nouveau Mali que chaque Malien appelle de tous ses vœux. “Si je peux apporter mon aide en tant que citoyen, je le ferai’’, disait-il récemment dans une de ses interviews sur un média français. Il a réitéré cette volonté de contribuer à la construction du nouveau Mali lors de la visite du Premier ministre Dr Choguel K. Maïga la semaine dernière à son domicile.
“J’ai indiqué au Premier ministre ce que j’ai toujours dit et répété : « ma volonté à toujours être disponible pour aider à redresser mon pays. Je crois que rassembler les intelligences et les énergies autour de cet objectif est la bonne façon d’agir. Tout seul on va vite, ensemble on va plus loin. La richesse et la chance du Mali, dans la situation complexe où il se trouve à l’heure actuelle, ce sont les personnes. Nous avons à rassembler pour agir. Je suis content de voir que le Premier ministre partage cette vision. Et je le félicite pour sa nomination. Si je peux aider dans ses actions et aider à rassembler, je le ferai pour le Mali’’, a-t-il dit.
Pour l’heure, il est trop tôt de prêter les ambitions présidentielles à l’ancien Premier ministre. Car, disait-il récemment dans l’une de ses interviews, sa volonté actuelle est de trouver “le moyen de fédérer les Maliens’’ pour qu’ensemble, ils réfléchissent aux solutions qui permettront de sortir le pays des difficultés. “Toute autre intention, disait-il, est dépourvue de sens’’.
Mais sa carrure et son influence peuvent toutefois militer pour une éventuelle candidature au sein de sa formation politique, URD. En tout cas, Dr Boubou Cissé démarre ainsi une carrière politique.
Bourama Kéïta LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

JUSTICE MILITAIRE: Les professionnels du droit en conclave pour un nouveau code militaire  

  Un atelier de réflexion et de cadrage du processus de relecture du code de …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils