mardi 22 juin 2021
Accueil | Economies | Festival panafricain de la cotonnade : Valoriser le coton malien

Festival panafricain de la cotonnade : Valoriser le coton malien

Malgré son poids dans le Produit Intérieur Brut (PIB) de notre économie (15%) et sa bonne qualité, le coton malien demeure faiblement valorisé par les maliens.

C’est  pour parer à ce manquement que l’Association des Jeunes pour la Valorisation du Coton (AJVC) va organiser le festival panafricain de la cotonnade du 11 au 17 Avril prochain à Bamako.

Avec 15% dans le PIB, faisant vivre quelques 3 millions de personnes à travers 200 mille exploitants, la production cotonnière malienne est la deuxième de la sous région après le Burkina.

Selon le PDG de la Compagnie Malienne de textile (CMDT) «  le coton du Mali est le meilleur au monde ». Malgré tout ses atouts, le coton malien demeure faiblement transformé sur place. Elle représente 63% des exportations agricoles, et 30% des exportations totales. Ce à quoi il faut mettre un terme selon les organisateurs de ce festival. Selon Abderahmane Sy, la transformation locale du coton, doit être une impérieuse nécessité pour le gouvernement en vue de créer des emplois.

Pour ce faire, il faut que le Mali emboite le pas au Burkina qui selon lui, transforme localement 30% de sa production.

Dans un contexte malien marqué le terrorisme, la création d’emploi réduira le nombre de jeunes qui se font enrôler par ces groupes faute d’emploi, croit Abderhmane Sy. Il faut selon lui promouvoir, le « consommez Malien ».

L’exemple du Burkina, où le président et les ministres s’habillent en pagne local « faso dan fani » est à imiter par nos dirigeants en vu d’inciter la population à adopter ces tissus de chez nous préconise t-il.

Des conférences débats, des défilés de modes, des concerts, sont entres activités prévues au cours de ce festival. Mais, avant une caravane va sillonner de grandes cotonnière du pays, pour recenser les préoccupations des cotonculteurs, en vu d’en faire des plaidoyers à soumettre aux plus hautes autorités a dit Abderhamane Sy.

Venu pour représenter le ministre de la culture, Moustapha Coulibaly du Centre de Développement de l’Artisanat Textile (CDAT), appel les maliens à s’approprier ce festival car visant à faire la promotion de notre coton.
Mohamed DAGNOKO
LECOMBAT

Rédaction

Voir aussi

SADI FACE À LA PRESSE: Le parti exige à l’État de payer l’aide aux partis politiques  

‘Le Bureau exécutif national du Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) a …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils