mardi 30 novembre 2021
Accueil | Politique | élections communales à Dioïla : Des milliers de cartes NINA volées dans le Bureau du sous-préfet

élections communales à Dioïla : Des milliers de cartes NINA volées dans le Bureau du sous-préfet

Le Sous-préfet du cercle de Dioïla, Bougouto Dembélé, s’est rendu compte, le mardi dernier, du vol de quatre cartons de cartes NINA dans son Bureau. De graves soupçons portent sur le parti RPM de la localité dont l’un des candidats sur la liste électorale aurait sa sœur comme Secrétaire à ladite Sous-préfecture. Quoi qu’il en soit, le Premier Responsable administratif de la circonscription électorale en question a, du coup, porté plainte contre X. Et les enquêtes sont ouvertes à la police de Dioïla.

Selon nos informations, la disparition d’importants lots de cartes d’électeurs (4 cartons pleinement remplis) a eu lieu dans le Bureau du Sous-préfet de Dioïla, Bougouto Dembélé, au moment où ce dernier était en tournée à Fana dans le cadre de la supervision de la formation des Présidents des Bureaux de vote. Et l’information est d’une source crédible.

En fait, ce sont quatre cartons contenant des cartes NINA qui servent au Mali de cartes d’électeurs. Selon nos informations, chacun des quatre cartons portés disparus contient à peu-près 200 cartes d’électeurs (soit 800 cartes que voudrait ravir frauduleusement le RPM).

«Dans le Bureau du commandant du cercle (Sous-préfet) de Dioïla, ils ont volé quatre cartons pleins de cartes d’électeurs. L’affaire a été signalée au Préfet le mardi dernier », nous a tenus au courant un Habitant de ladite ville.

«Nous avons été informés de la disparition de quatre cartons de cartes NINA dans le Bureau de notre Sous-préfet. L’acte a eu lieu lorsque ce dernier était en Fana dans le cadre de la formation des Présidents des Bureaux de vote. C’est seulement les Secrétaires qui étaient présentes dans le Bureau de la Sous-préfecture au moment des faits », nous a confirmé Modibo Mariko, mandataire du parti MPR à Dioïla.

En fait, nos informations révèlent que l’affaire rendue publique a eu lieu le mardi dernier lorsque le Sous-préfet Bougouto Dembélé était en déplacement à Fana. Donc, il n’y avait que le quatre Secrétaires dont leur première Responsable (une proche parente de l’un des candidats en lice) en service qui étaient au Bureau. Ce sont ces quatre Secrétaires en service qui gardaient la maison, les locaux de ladite Sous-préfecture. De cause à effet, toutes les quatre femmes sont suspectées.

«Aussitôt informé, le mardi de cette tentative de fraudes électorales massives, j’ai fait le déplacement à la Sous-préfecture pour me rendre compte de la véracité du chaos. Malheureusement, le Sous-préfet était absent et se trouvait à Fana dans le cadre des préparatifs des élections du dimanche prochain. Cependant, j’ai prévenu les Secrétaires présentes que je ferais venir les huissiers pour constater la disparition des cartons de cartes d’électeurs si on ne les fait pas revenir d’ici au couché du soleil », nous a expliqué notre interlocuteur.

C’est ainsi, avant que cette menace ne soit mise en exécution, quelques lots de cartes d’électeurs ont été jetés derrière les Bureaux de la Sous-préfecture.   Peu après, vers 15 heures moins 10 mns, précisent d’autres sources concordantes, un lot de 147 cartes disparues a été retrouvé derrière les locaux de la Sous-préfecture. Des hommes politiques sont partis constater les faits mais sans porter plainte ; du moins, jusqu’au moment où mettions sous presse le présent article.

Toutefois, à son arrivée de Fana, le Sous-préfet de Dioïla coïncida juste à la découverte de ces quelques cartes. Et aussitôt, lui, il a porté plainte contre X à la Police.

« A son arrivée, le Sous-préfet a, aussitôt, saisi la police pour faire le constat. En plus, il a   porté plainte contre X pour cambriolage dans les Bureaux de la Sous-préfecture. A l’heure où l’on parle, une suspecte a été arrêtée. C’est une des Secrétaires desdits Bureaux. Elle est la sœur de lait d’un candidat aux élections municipales de dimanche prochain sur la liste RPM de Dioïla. L’affaire est au niveau de la police qui est en train de mener ses enquêtes », nous confirma l’information un proche de la Sous-préfecture de Dioïla.

Des bulletins de vote déjà votés RPM !

Outre cette affaire de disparition des cartons de cartes d’électeurs NINA, d’autres informations vérifiables circulent à Dioïla sur l’existence des bulletins de déjà «votés RPM». «C’est un scandale.   J’ai écris au Président de la Commission électorale nationale indépendante de la localité (la CENI de Dioïla) afin d’attirer son attention sur cette situation frauduleuse dans la commune de Dioïla. Il s’agit bien entendu de l’existence des bulletins de vote « déjà votés au nom de RPM », soutient Modibo Mariko, mandataire du parti MPR à Dioïla.

Oumar Diakité : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Insécurité grandissante au Mali: Le BIPREM brandit un carton jaune au Président Assimi Goïta  

    Monsieur le Président,   Le BIPREM FASOKO est une association apolitique de la …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils