mercredi 30 novembre 2022
Accueil | Politique | Élection présidentielle 2022: Trois anciens Premiers Ministres à l’offensive

Élection présidentielle 2022: Trois anciens Premiers Ministres à l’offensive

 

Trois anciens Premiers ministres étaient, le week-end dernier à l’intérieur du pays en opération de charme à travers des rencontres d’échanges avec leurs bases respectives dans les régions. À quelques mois de l’élection présidentielle, beaucoup d’observateurs placent les trois anciens Premiers ministres comme étant de potentiels candidats pour briguer la magistrature suprême.

Ils étaient nombreux à prendre d’assaut l’intérieur du pays, particulièrement les régions à la rencontre des populations, ces hommes politiques. Que ce soit Dr Boubou Cissé, Soumeylou Boubèye Maïga ou Moussa Mara, le week-end a été très chargé. Ils ont mis à profit les deux jours pour rencontrer la population à la base avec qui ils ont échangé sur les aspirations et les nouveaux défis à relever.

En effet si Boubou Cissé a eu l’honneur de recevoir le titre de Citoyen d’honneur de la commune urbaine de Mopti et un titre foncier ou devra se construire sa maison, dans les mains des autorités municipales et les cadres de la localité. Ce qui fait de lui la deuxième personnalité après ATT à obtenir cette distinction. Il a également participé à la conférence régionale de son parti Union pour la République et la Démocratie (URD) au Côté des cadres de la région et du Premier Vice-président, Salikou Sanogo.  Un cheval blanc a été offert à l’ancien Premier ministre par Garba Samassékou, secrétaire général section URD Mopti et vice-président de la fédération de la région de Mopti. Tout un symbole qui corrobore l’engouement de la population de cette région qui a suscité cette visite. Pour la venue de leur fils.

Pour la première fois, l’ancien premier ministre qui fait ses premiers pas en politique explique les raisons qui l’on motivé, mais aussi, celles qui ont milité à son entré à l’URD, face aux militants de son parti. Face à la situation que traverse le pays, “j’ai pris la décision d’être actif et de m’engager. M’engager pour défendre et partager l’idée d’un Mali républicain et démocratique, pour construire avec d’autres des solutions qui réalisent les promesses de cet idéal, vivre en paix et offrir des opportunités d’épanouissement à tous les enfants du Mali’’, affirme l’ancien premier ministre. Il adhère à l’URD d’abord parce qu’il aime la philosophie et les directives politiques de ce parti qui s’accordent avec ses principes et ses  convictions personnelles, et aussi, il est proche des hommes et aux femmes de ce grand parti. À commencer par son fondateur,  feu Soumaïla Cissé en qui il se retrouve. “Soumaila Cissé a été un modèle’’.  Ensuite, “j’ai choisi I’URD, car c’est un parti d’ouverture et de rassemblement, où se retrouvent des militants venus d’horizons politiques divers’’. L’accueil a été très significatif.

Soumaylou Boubèye Maïga, quant à lui, aura choisi d’investir la ville de Gao où les militants de l’ASMA l’attendaient pour une rentrée politique du parti ASMA. Il a inauguré à Farandjiraye (3e quartier) le forage qu’il a obtenu pour les populations auprès de l’ONG Alfourouk. Ensuite, l’ancien Premier ministre a présidé à la place de l’Indépendance, le meeting géant qui a clôturé la rentrée politique de la section ASMA-CFP de Gao.

Selon Soumeylou Boubeye Maïga, son parti a enregistré l’adhésion de maires et de plusieurs conseillers élus. “Cette rentrée politique consacre le rassemblement qui est notre credo de fédérer les différentes forces politiques et sociales du Mali’’, a-t-il indiqué. Il a réaffirmé à la population que les portes de l’ASMA sont ouvertes. En marge du meeting, SBM a fait don de médicaments, de matériels didactiques, de 100 ballons de football et de 20 jeux de maillot.

Pendant, ce temps, pas de répit pour l’autre ancien Premier ministre, Moussa Mara qui était en début de semaine à Abidjan en Côte d’Ivoire où il a rencontré sa base de la diaspora malienne. Il était également le samedi dernier à Ségou pour échanger avec les populations après une visite à Niono.

À Ségou, l’ancien Premier ministre est allé au chevet des blessés du terrible accident de la route qui a  endeuillé le pays avec plus de 40 morts. Aux blessés, il a remis aux accompagnants une contribution de soutiens aux soins.

Il était à Niono à l’institut de formation des Maîtres de Niono où il a été élu pour donner mon nom à sa 32e promotion 2017 – 2021.

Outre ces anciens Premiers ministres qu’on loge parmi les potentiels candidats à la prochaine élection présidentielle, figurent bien l’ancien ministre Osseini Amion Guindo, étaient bien en région pour rencontrer sa base.

En clair, les hommes politiques investissent l’intérieur du pays à quelques mois des élections pour essayer de mener des opérations de charme en vue des prochaines échéances.

Kevin Kadoasso LE COMBAT

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Projet de nouvelle Constitution au Mali: Le symptôme d’une véritable refondation : les pouvoirs du Président se renforcent

  Quelles que soient leurs intentions, les militaires au pouvoir au Mali veulent poser des actes. …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils